Différence entre ronflement et apnée du sommeil

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Table des matières

Les troubles du sommeil peuvent provenir de différentes sources. Outre le ronflement et les réveils nocturnes ou encore la difficulté d’endormissement, il y a aussi l’apnée du sommeil. Il ne faut d’ailleurs pas les confondre. Dans les deux cas, on fait du bruit quand on dort. Cependant, vous allez voir que l’apnée du sommeil est bien plus dangereuse. 

Qu’est-ce que le ronflement ? 

Le ronflement est un bruit inconscient que l’on fait pendant la nuit. Il est dû à une obstruction des voies respiratoires pendant la nuit. Ce qui limite les canaux de circulation de l’air durant le sommeil. Il va donc frotter contre les parois de la gorge pour se frayer un chemin. Ce qui cause le ronflement. 

Pourquoi ronflez-vous ? 

Il y a plusieurs causes possibles au ronflement. Le poids n’est évidemment pas étranger à ce genre de trouble du sommeil. La graisse peut limiter les accès aux voies respiratoires. 

La cigarette, le vapotage ou l’alcool peuvent également être des facteurs de ronflement. Ils obstruent les voies et peuvent entraîner des bruits pendant le sommeil. 

À cela s’ajoutent certaines caractéristiques physiques comme une luette trop large, une déviation de la cloison nasale, etc. 

Les conséquences du ronflement

En outre de déranger votre entourage, le ronflement peut avoir des effets. Notamment, il peut impacter sur la qualité de votre sommeil. Vous n’allez pas être parfaitement reposé. Ce qui peut vous rendre irritable pendant la journée. 

Par ailleurs, le ronflement fait partie des troubles du sommeil. Ainsi, il peut causer des problèmes cardiaques. On peut citer par exemple l’hypertension. 

A lire aussi :  Quels sont les bienfaits du sport sur la santé ?

Qu’est-ce que l’apnée du sommeil ? 

L’apnée du sommeil serait un trouble de la respiration mélangée à un trouble du sommeil. Il s’accompagne effectivement de ronflements. Cependant, les bruits ne sont pas continus. À un moment, votre entourage entendra un silence. Pour cause, vous allez complètement arrêter de respirer pendant 10 à 30 secondes. D’où le terme de « apnée ». 

Une personne victime d’apnée du sommeil n’a pas seulement les voies respiratoires obstruées. On parle en effet d’un affaissement de la cage thoracique. Les voies à l’arrière de votre gorge peuvent être partiellement ou entièrement obstruées. Ce qui ne permet pas du tout à l’air de pénétrer dans les poumons à certains moments de la nuit. Vous ne vous en rendez pas compte, mais il se peut que vous vous étouffiez pendant votre sommeil quand vous êtes victime de ce genre de maladie. 

Les facteurs favorisant l’apnée du sommeil

L’apnée du sommeil peut toucher n’importe qui. Toutefois, celles et ceux en surpoids sont les plus touchés par ce trouble. 

Vous aurez également plus de risque de souffrir de l’apnée du sommeil si vous avez plus de 65 ans. Et les hommes en sont plus vulnérables que les femmes. 

Le plus grave problème lié au sommeil

L’apnée du sommeil est considérée comme le trouble le plus grave. Si vous en êtes victime, il vaut mieux consulter rapidement votre médecin. En effet, à moins d’un traitement adapté, cela peut mener à votre décès. 

Les patientes touchées par cette maladie peuvent arrêter de respirer 30 fois au cours d’une seule heure de sommeil. Cela impacte évidemment sur la qualité de votre sommeil, car vous n’allez pas trouver le sommeil paradoxal. Ainsi, vous allez vous réveiller toujours fatigués. 

A lire aussi :  Troubles du sommeil : les Français fatigués par la crise sanitaire

Sans compter que le manque de sommeil et la fatigue peuvent mener à d’autres soucis. On peut citer par exemple les maux de tête, les problèmes cardiaques, la somnolence pendant la journée, le manque de concentration, etc. 

Le ronflement : un des signes de l’apnée du sommeil

L’apnée du sommeil et le ronflement sont donc totalement différents. D’ailleurs, la représentation de ces deux maladies n’est pas la même. Dans le cas du ronflement, les voies sont obstruées et petites, mais sont tout de même présentes. Alors que durant l’apnée du sommeil, il y a des moments où il n’y a aucun passage de l’air. 

Tous les ronfleurs ne sont pas obligatoirement victimes d’apnée du sommeil. Cependant, le contraire est valable. Si vous souffrez de cette maladie grave, vous allez forcément faire du bruit en dormant. La différence étant que, dans ce cas, vous allez avoir des ronflements par intermittence pendant la nuit. 

En outre, le ronflement est souvent les prémisses de trouble plus grave, dont l’apnée du sommeil. D’ailleurs, bien souvent, le cas des ronfleurs s’aggrave au cours des années. Il vaut mieux consulter un spécialiste dès que les troubles sont légers. 

Consulter un spécialiste des problèmes de sommeil

Peu importe votre problème de sommeil, la meilleure solution d’y mettre fin est de consulter un spécialiste. Il existe désormais des centres qui proposent des soins sur mesure pour chaque maladie. Vous passez en amont par une phase de test où des scientifiques vont étudier votre sommeil. Ils seront ensuite plus à même de vous proposer des traitements ou des appareils adaptés. 

A lire aussi :  Comment se débarrasser des poux ?

Il est possible de traiter l’apnée du sommeil. Les spécialistes ont mis en place un appareil spécial qui permet d’envoyer de l’air dans les voies respiratoires pendant le sommeil. Ce qui vous aidera à améliorer la qualité de vos moments de repos et arrêter de ronfler par la même occasion.