CBD : récapitulatif de la réglementation actuelle en France

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
réglementation CBD
Table des matières

Lorsque l’on parle de CBD, de nombreuses polémiques font surface. Cela résulte d’une part d’un manque d’informations sur le sujet et, d’autre part, d’une mauvaise compréhension. Pourtant, il existe une réglementation en vigueur au sujet du cannabidiol en Europe et notamment en France. Il est alors primordial de s’informer pour réellement comprendre tous les enjeux et toutes les implications en rapport avec le CBD. Cela est important dans le but d’avoir les bonnes informations, mais également pour ne pas faire face à des sanctions sévères. Nous faisons le point sur la réglementation actuelle du CBD en France.

Qu’est-ce que le CBD ?

Pour comprendre ce qu’est le CBD, il est important d’aborder de nombreux volets tels que ses méthodes d’extraction.

Définition du CBD

Le sigle CBD est une nomenclature chimique de la substance ou de la molécule dénommée « cannabidiol ». Elle est très différente du cannabis qui est la plante dont elle est dérivée. Pour commencer, il ne faut pas faire la confusion entre cannabidiol (CBD) et cannabis. Ce sont deux termes bien distincts, car l’un désigne une plante et l’autre une molécule ou une substance. Comme cela est expliqué sur le site de BE Pacifique, le CBD est l’un des nombreux phytocannabinoides qui composent les plants de chanvre ou plants de cannabis. Les autres phytocannabinoides sont notamment le tétrahydrocannabinol, le cannabigérol, le cannabichromène, etc.

Pour le retrouver sous sa forme brute, il faut procéder à une extraction à partir des plants de cannabis. Par la suite, le CBD peut être additionné à divers produits que l’on retrouve sur les sites de vente en ligne de CBD. Pour ce faire, différentes méthodes s’emploient. Elles peuvent être chimiques ou naturelles, certaines étant plus coûteuses et plus saines que d’autres. Les procédés d’extraction constituent une étape indispensable pour disposer de produits à base de CBD.

A lire aussi :  Quels sont les meilleurs jouets pour la santé de bébé ?

huile et gummies CBD, réglementation CBD

Les méthodes d’extraction du CBD

La méthode la plus populaire connue pour obtenir le CBD est l’extraction à l’aide de solvants chimiques. Il peut s’agir d’alcool comme l’éthanol ou d’autres hydrocarbures tels que le butane, l’hexane ou encore le propane. La toute première étape, commune à toutes les méthodes d’extraction, est la récolte de la matière végétale suivie de sa décarboxylation. En effet, la décarboxylation est un procédé visant à chauffer les feuilles et fleurs cueillies sur les plants de cannabis matures.

Sous l’action de la chaleur, la forme acide du phytocannabinoide présent dans ces feuilles passe à une forme active. Les feuilles décarboxylées sont alors trempées dans le solvant chimique. Le mélange ainsi obtenu est exposé à une source de chaleur pour faire évaporer le liquide. Les résidus résultant de cette opération sont filtrés et décantés afin de prélever exclusivement le cannabidiol. Un autre procédé d’extraction consiste à utiliser du CO2 supercritique. Cette méthode requiert tout un dispositif et est celle qui garantit l’obtention d’un CBD pur.

CBD : le point sur la réglementation actuelle

En raison de la délicatesse relative aux thématiques liées au CBD, une réglementation a vu le jour à ce sujet. Il faut savoir qu’au départ, la détention, la vente et la consommation du cannabidiol n’étaient pas légales. Ce n’est que suite à un combat acharné que la décision fût prise au moyen d’un arrêté publié en décembre 2021. Ledit arrêté apporte de nombreuses clarifications en ce qui concerne le type de CBD autorisé à la vente et à la consommation par les populations. D’entrée de jeu, seules des espèces spécifiques de cannabis peuvent être cultivées. Celles-ci doivent figurer dans le catalogue officiel des espèces et variétés de plantes cultivées en France.

A lire aussi :  Voici pourquoi et quand consulter un étiopathe

De plus, les agriculteurs devant développer de telles cultures sont aguerris. Il faut forcément qu’ils soient instruits à propos de la réglementation nationale et européenne en vigueur en ce qui concerne ce type de culture. Ils sont appelés à cultiver les plantes de cannabis suivant les préceptes d’une agriculture biologique. Les techniques de culture du CBD sont strictes et doivent être respectées. Ainsi, les plants ne sont pas autorisés à la vente entre agriculteurs. De la même manière, il n’est pas possible de pratiquer le bouturage avec ces cultures. L’autre détail qui chapeaute toutes ces différentes implications est la teneur en THC de ces plantes.

Si les espèces figurent dans le catalogue des cultures autorisées, c’est bien parce qu’elles possèdent certaines caractéristiques. Leur culture ne doit avoir aucune incidence sur l’environnement immédiat ni sur la santé des consommateurs. La réglementation française exige alors pour les plants de cannabis une teneur de THC n’excédant pas 0,2 %. Dans de telles proportions, le THC considéré comme une substance psychotrope ne peut avoir aucun effet sur la santé des consommateurs de CBD. De même, développer une agriculture biologique est la garantie de ne pas mettre sur le marché des produits bruts ou dérivés du CBD contenant des résidus chimiques.

gummies à base de CBD

CBD : les différentes formes commercialisées

La richesse du marché du CBD s’explique par l’existence de nombreux produits commercialisés. Pour une première expérience avec le cannabidiol, vous aurez l’embarras du choix. Le plus souvent, les huiles à base de CBD constituent le premier choix des consommateurs. Elles se caractérisent par diverses concentrations en CBD, idéales pour vous permettre de faire une sélection qui vous convient. Par ailleurs, elles peuvent être embouteillées ou sous forme de gélules. Vous trouverez aussi des cristaux de CBD qui constituent la forme la plus pure de cette substance.

A lire aussi :  Un matelas qui stoppe les ronflements

En effet, c’est cette substance extraite des plants de cannabis qui est directement cristallisée. Vous avez alors droit à un produit à 99,99 % concentré en cannabidiol. Les fleurs et feuilles de CBD autrefois interdites de vente sont de nouveau présentes dans les magasins. Ce sont le plus souvent des infusions auxquelles des saveurs particulières sont ajoutées. Les commerçants peuvent vous proposer des feuilles et fleurs brutes ou aromatisées. Il vous revient de choisir le produit que vous préférez. Dans le secteur de l’alimentaire, le cannabidiol se décline sous plusieurs autres formes. On peut retrouver sur le marché des gummies à base de CBD, des chewing-gums, des chocolats, des pâtes alimentaires, des thés, etc.

À défaut d’en consommer directement, vous pouvez l’utiliser autrement. Pourquoi ne pas intégrer cette substance à votre routine beauté ? Si vous accordez une importance particulière à votre aspect physique, le marché des cosmétiques au CBD vous ouvre ses portes. Parmi les produits de beauté disponibles, vous trouverez des baumes, des crèmes, des soins au CBD. Il faut aussi mentionner la présence de savons, de lotions nettoyantes ou encore de laits corporels.

De plus en plus de marques associent cet ingrédient d’exception à la composition de leurs produits classiques. En les choisissant, vous ferez une expérience spéciale avec le cannabidiol. Il vous suffit de trouver un fournisseur fiable. Le cannabidiol est ainsi une substance extraite des plants de cannabis. Les plants cultivés ne sont pas choisis au hasard. Ils sont issus d’une agriculture biologique et la teneur en THC ne doit pas dépasser 0,2 %. Le CBD est rendu consommable sous diverses formes telles que les huiles, les gummies, les cristaux, les produits alimentaires, les cosmétiques, etc.