Zoom sur les remboursements dentaires en Belgique

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
remboursements dentaires Belgique
Table des matières

La carie dentaire, le déchaussement des dents, la gingivite, l’hypominéralisation molaire incisive, la pulpite dentaire, etc. Il existe de nombreuses maladies de dents qui nécessitent de se tourner vers une clinique dentaire. Cependant, avant de se rendre chez le dentiste, il est important de s’informer sur les remboursements, puisque les coûts des traitements peuvent être très élevés. Si vous vivez en Belgique, vous devez comprendre que les règles en matière de remboursement ne sont pas exactement les mêmes qu’en France. On vous dit tout sur le remboursement dentaire en Belgique.

Quels soins dentaires peuvent être remboursés en Belgique ?

En Belgique, les indemnisations en cas de maladie ou d’accident sont assurées par l’Institut national d’assurance maladie-Invalidité (INAMI), un organisme public mis en place par l’État. Cet organisme prévoit, dans le cadre des soins dentaires, un remboursement à hauteur de 61,50 euros. Cette somme vous est versée par votre mutualité ou alors par la CAAMI pour les personnes désirant bénéficier d’une couverture minimum obligatoire en Belgique. Parmi les soins pour lesquels un remboursement est prévu figurent les soins préventifs, mais également d’autres interventions comme les extractions. Cependant, ces dernières ne sont que très peu remboursées.

Pour ce qui est des implants dentaires, ils sont remboursés par l’inami que dans un cas particulier nécessitant le respect de plusieurs conditions. L’une d’elles étant que le patient doit être âgé de plus de 70 ans. En clair, ce remboursement n’est prévu que pour un nombre restreint de personnes. Pour les personnes de moins de 18 ans, les soins dentaires de base sont intégralement remboursés en Belgique. Ces soins comprennent l’examen buccal, le détartrage, la restauration dentaire, le traitement du canal radiculaire et l’extraction. Chez les enfants, la mutualité rembourse également, mais de manière partielle, les appareils et quelques autres soins orthodontiques. Par contre, pour les implants, les couronnes et les bridges, aucun remboursement n’est prévu.

A lire aussi :  Comment préparer sa première consultation gynécologique ?

Il vous faut donc prévoir une assurance pour éviter de payer trop cher vos soins dentaires en Belgique. Ainsi, plutôt que de payer la totalité des soins avant d’être ensuite remboursé, vous ne payez que le montant qui est à votre charge. Cela peut s’avérer très bénéfique pour vous.

Remboursement soins dentaires en Belgique

Cette dame est partie à la recherche d’un cabinet dentaire à Schaerbeek qui accepte les remboursements des soins dentaires et le tiers payant.

Existe-t-il un équivalent de la CPAM en Belgique ?

Comme c’est expliqué plus haut, en Belgique, l’organisme public d’assurance est l’Institut National d’Assurance Maladie-Invalidité. Il dispose des mêmes missions que celles de la sécurité sociale dans l’hexagone, à savoir, veiller à ce que le système de soin en place fonctionne pour que les assurés reçoivent les soins dont ils ont besoin et qu’ils bénéficient d’un remboursement.

Que vous soyez affilié à la CPAM en France ou en Belgique, vous devez choisir une mutualité jouant le même rôle. À noter qu’il existe une différence entre mutualité et mutuelle qui désigne en fait un contrat complémentaire de santé. Quant à la mutualité, il s’agit de l’organisme qui s’occupe de votre protection sociale de base. En Belgique, les mutualités sont financées aussi bien par les cotisations des travailleurs (indépendants comme salariés) que par les cotisations patronales et l’État.

Rendez-vous sur un comparateur pour trouver la meilleure mutualité en Belgique

Il existe de nombreuses mutualités en Belgique et il convient de choisir un organisme dont les offres sont adaptées à vos besoins. À cet effet, nous vous conseillons de recourir à un comparateur en ligne. Il s’agit d’un outil pratique qui prend en compte votre profil pour sélectionner les meilleures mutualités. Les couvertures et les niveaux de remboursements sont autant de facteurs que vous devez considérer pour choisir votre mutualité.

A lire aussi :  Troubles du sommeil : les Français fatigués par la crise sanitaire

Pour ce qui est du remboursement des soins dentaires, en général, les patients doivent payer leurs soins avant de réclamer une indemnisation grâce à l’attestation de soins qui leur a été remise. Pour ce faire, vous devez apposer une vignette mutuelle (remise par votre mutualité) sur l’attestation avant de la faire parvenir à l’organisme. L’attestation peut être déposée en agence ou alors envoyée par voie postale.

Cependant, comme nous l’avions expliqué, certaines cliniques vous permettent de payer uniquement les frais de soins qui sont à votre charge. Autrement dit, la partie de soins qui est prise en charge est directement versée à la clinique. C’est un mode de fonctionnement très pratique et bénéfique, surtout pour les patients ayant des fonds limités, mais qui doivent recevoir des soins en urgence. Basez-vous donc sur ce critère pour choisir votre dentiste en Belgique.