Les dates et chiffres clés du CBD

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
chiffres cbd et dates clés
Table des matières

Le CBD (cannabidiol), ce cannabinoïde issu du chanvre, est dorénavant autorisé dans toute la France sous certaines conditions. La législation française qui le régit se veut actuellement très précise, ce qui a propulsé le marché hexagonal du cannabidiol. Il est à savoir que derrière ce sigle CBD se cache une multitude de dates et chiffres marquants que l’on doit effectivement connaître. Cet article fait le point sur ce sujet.

Légalisation du CBD en France : les dates et chiffres marquants

Tout d’abord, tous ceux qui s’apprêtent à acheter du CBD peuvent s’orienter vers cannanews.fr pour trouver les meilleurs produits légaux des meilleurs CBD shop en ligne.

Après avoir formellement interdit le cannabidiol pendant de nombreuses années, la France a fini par emboîter le pas aux pays qui ont légalisé ce cannabinoïde le 19 novembre 1990. Cette décision a été prise par les autorités françaises quelque temps après que l’Union européenne a jugé illégal le fait que l’Hexagone interdise le CBD, sous quelque forme qu’il soit.

L’arrêté du 22 août 1990 est dès lors entré en application. Celui-ci a régi le CBD dans tout le pays jusqu’à fin 2021. Il s’agit d’un arrêté qui limitait la culture, l’importation et l’utilisation (industrielle et commerciale) des variétés de chanvre homologuées par l’UE à leurs seules fibres et graines. Il n’autorisait à la vente ainsi qu’à la consommation que les produits CBD qui contiennent moins de 0,2 % de THC et qui sont issus de chanvres qui, eux aussi, affichent une teneur en THC inférieure à 0,2 %.

Le 30 décembre 2021 a marqué la refonte de la loi française sur le cannabidiol. Le nouvel arrêté qui est entré en vigueur à cette date se révèle plus souple que le précédent. Selon celui-ci, il est possible d’exploiter toutes les parties des variétés européennes homologuées de cannabis sativa L. Il a passé de 0,2 % à 0,3 % le taux maximum de THC autorisé, aussi bien pour les produits finis que pour les plants de chanvre à cultiver. Néanmoins, ce nouveau cadre réglementaire interdit formellement la pratique du bouturage ainsi que la vente de plants, de fleurs et de feuilles brutes de CBD. Il en est de même pour la culture de chanvres par des personnes outre les agriculteurs actifs au sens de la réglementation européenne et nationale française.

A lire aussi :  Frais dentaires : l'importance du choix de la mutuelle

À l’aube de cette année, le Conseil d’État a mis à jour la législation française sur le CBD. Plus précisément, il a fait le choix de suspendre jusqu’à nouvel ordre le texte légal qui a proscrit la vente et la consommation à l’état brut de feuilles et fleurs de chanvre. Ces dernières sont alors désormais autorisées dans l’Hexagone à partir du moment où elles respectent toutes les conditions de légalité. Cette décision a considérablement boosté la croissance du marché du CBD. D’après les experts de la filière, les fleurs de CBD représentent à elles seules les ⅔ du chiffre d’affaires généré par cette dernière.

CBD et loi

Les chiffres clés du marché français du CBD

Actuellement, les points de vente de CBD sont partout, aussi bien dans les petites moyennes que dans les grandes villes. Ils ne cessent bien sûr d’augmenter en nombre et ces chiffres parlent d’eux-mêmes :

  • en 2021, le SPC (Syndicat professionnel du chanvre) a recensé plus de 400 boutiques,
  • l’Union des professionnels du cannabidiol en a dénombré environ 1 700 à la fin 2021,

Certains professionnels ont constaté que leur nombre avoisine les 2 000 à l’heure actuelle et qu’il ne va probablement cesser de croître.

À ces boutiques s’ajoutent les officines françaises qui, elles aussi, sont autorisées à vendre des produits CBD respectant la législation en vigueur. Il a été constaté qu’elles sont plus de 2 000 à avoir sauté le pas. Soulignons par ailleurs que selon une étude de Grand View Research qui a été menée en 2021, environ 10 % des Français sont conquis par le cannabidiol, soit près de 6 millions de consommateurs.

A lire aussi :  Découvrez la pilule amaigrissante la plus réputée du marché, le Proactol XS

En outre, la France est aujourd’hui le premier producteur européen de chanvre comme le précise l’EIHA (Association européenne du chanvre industriel). Alors que la surface agricole destinée à la culture de cannabis sativa L. était à 4 000 hectares en 1992, elle est actuellement à 18 000 hectares. Le pays regroupe approximativement 1 300 agriculteurs actifs au sens de la réglementation nationale et européenne en vigueur.

Tous ces chiffres expliquent ainsi pourquoi le marché du CBD en France pèse de plus en plus lourd et a de beaux jours devant lui. Il génère de nos jours entre 200 et 400 millions d’euros et pourrait franchir la barre de 1,5 milliard d’euros dans quelques années.