Bienfaits de l’orgasme : le remède aux crises d’anxiété




Stress, anxiété, baisse de l’estime de soi – les confinements cumulés ont eu des effets néfastes sur le mental. Quelques alternatives naturelles permettent pourtant d’apaiser l’esprit. Au-delà des remèdes homéopathiques, un allié est parfois oublié : le plaisir sexuel. Seul ou en couple, renouer avec son corps peut être une des manières de se sortir de la période grise actuelle. Quand ces expérimentations sexuelles mènent à l’orgasme, ce sont alors des dizaines de bienfaits qui s’ajoutent.

L’orgasme, une manifestation de son plaisir sexuel

L’acte sexuel ne s’y résume pas, et il est loin d’être atteint à chaque fois. Pourtant, l’orgasme est une réponse physiologique du corps qui marque le sommet du plaisir sexuel. Chez l’homme, l’éjaculation n’est pas forcément synonyme d’orgasme. C’est la contraction des muscles pelviens qui provoque la jouissance. Les femmes, elles, ont de multiple formes d’orgasmes : vaginal, clitoridien, ou encore l’orgasme point G, supposé plus puissant. Dans tous les cas, les symptômes restent similaires. Le rythme cardiaque s’accélère, les tissus des appareils sexuels se dilatent, le vagin se lubrifie, les muqueuses sont sensibles. Là encore, c’est la contraction du périnée et du vagin qui entraîne l’orgasme.

Homme ou femme, ce moment fort sexuel permet de libérer des hormones. Ce sont ces dernières qui assurent un sentiment de bien-être. Considérant ses nombreux bienfaits, nombreux d’entre nous tendent alors à vouloir l’atteindre à tout prix. Pour beaucoup d’éducateurs sexuels, pourtant, il est important de ne pas se focaliser sur cette jouissance. L’explication est simple : une stimulation mal gérée envoie les mauvais signaux au système nerveux chargé de généré le plaisir sexuel. L’esprit se bloque et l’orgasme devient impossible ou compliqué.

Graal anti-stress, comment atteindre l’orgasme ?

Les stimulations semblent plus aisées pour le sexe masculin. Ces derniers atteignent alors plus facilement l’orgasme. Au contraire, certaines femmes ne l’expérimentent que très peu et rarement à chaque rapport. Plusieurs raisons l’expliquent. Par exemple, la charge mentale des femmes, plus élevée, empêcherait cette finalité sexuelle. En effet, l’esprit se trouve incapable de se libérer. Il est alors important de créer un contexte favorable à son plaisir sexuel. L’orgasme se trouve facilité et vous profiterez ainsi de tous les bienfaits de la jouissance sexuelle.

De nombreux accessoires et produits sont alors disponibles pour vous guider dans vos expériences sexuelles. Certains spécialistes du plaisir coquin, tels que la boutique en ligne Sinful, regroupent les milliers d’offres sur le net pour trouver le produit idéal à ses expérimentations. Les propositions varient : sex-toys pour femme, homme, à deux, débutant ou grand amateur. Les jouets sexuels ne sont pas les seules suggestions. Vous pouvez également tenter la lingerie coquine ou des accessoires pour explorer vos fétiches. En plus de ces produits, de nombreux sexothérapeutes conseillent des positions spécifiques, facilitant la relaxation sexuelle.

Hormones et endorphines, tous les bienfaits

Au-delà des manifestations physiques, la jouissance vient libérer plusieurs hormones, communes à tous les sexes. Ces dernières sont déjà présentes à faible dose dans le corps de la femme et de l’homme. C’est leur libération soudaine qui participe au plaisir renforcé. L’hypophyse, glande sécrétant plusieurs de nos hormones, augmente ainsi le taux de prolactine et d’ocytocine. A ces deux hormones s’ajoutent des endorphines, créant un sentiment de satisfaction et un effet apaisant.

Les bienfaits de l’orgasme sont alors multiples :

  • allègement de l’anxiété grâce aux hormones d’empathie ;
  • relaxation du corps, les muscles se dilatent ;
  • réduction des douleurs migraineuses chez deux tiers des individus ;
  • activation de nombreuses zones du cerveau, renforçant ses capacités ;
  • réduction des risques cardiaques et cancéreux ;
  • gain de motivation positive grâce à la dopamine libérée.

Pourquoi l’orgasme apaise-t-il ?

Les bienfaits de la jouissance s’expliquent par l’impact des deux hormones secrétées pendant l’orgasme sur votre corps. La prolactine se manifeste surtout chez la femme lors des grossesses. Elle facilite la lactation et le gonflement mammaire, ce qui rend la poitrine plus sensible lors du rapport. Pendant l’orgasme, elle permet de faire durer la sensation de plaisir. L’ocytocine prendrait le surnom d’hormone du plaisir : indicateur de son effet sur le corps. Elle participe à détendre le col vaginal, nécessaire aux accouchements. Pendant l’acte sexuel, sa libération permettrait d’augmenter la sensation de plaisir, d’empathie.

Chez certains, cela se manifeste notamment par un sentiment de confiance et de sécurité post-orgasme. Vous êtes alors plus prompt à vous fier à votre partenaire ou, en cas d’exploration solo, à vous faire davantage confiance. Cela peut apaiser, pendant plusieurs heures, les doutes et le mal-être ressentis. Si cela ne suffit pas à tempérer son coup de blues, le mélange de ces hormones en hausse invite également à s’endormir plus facilement.

La sensation de laisser-aller encourage en effet le cerveau à se reposer et le corps à s’endormir. De quoi lutter, d’une façon plus agréable, contre les insomnies souvent développées en période dépressives. L’orgasme semble alors être la solution idéale, peut-être, pour se remettre de cette phase de dépression et tensions accrues.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Derniers articles