Une douleur au bras gauche est-elle le signe d’un trop grand stress ?

Douleur au bras gauche

Une douleur au bras gauche ou une sensation de lourdeur qui démarre du côté gauche de la poitrine peuvent être le signe d’un infarctus. Cette gêne dure parfois plusieurs jours alors qu’il est essentiel de la prendre en charge rapidement pour éviter une crise cardiaque. Cependant, cette douleur peut-elle être simplement due au stress ?

Quels sont les signes d’un infarctus ?

Un infarctus, c’est quand le sang n’alimente plus suffisamment le cœur parce que l’artère coronaire est obstruée. Résultat, le cœur s’épuise et, surtout, il ne parvient pas à envoyer suffisamment de sang dans le reste du corps. Votre rythme cardiaque se trouble donc et l’infarctus peut alors mener à une crise cardiaque, c’est-à-dire l’arrêt complet du cœur.

Un infarctus, ce n’est donc pas une crise cardiaque, mais un des signes avant-coureurs. Il faut donc être en mesure de reconnaître les symptômes d’un infarctus pour pouvoir réagir rapidement et éviter un drame. Heureusement, de nombreux signes peuvent vous permettre de reconnaître un infarctus si vous en faites un.

Le premier symptôme et le plus connu, c’est la douleur intense dans le bras gauche. Cependant, d’autres douleurs apparaissent rapidement, dans la poitrine, le cou, la mâchoire et tout le haut du corps. Vous ressentirez alors un sentiment de malaise, d’angoisse et d’oppression alors que vos membres seront engourdis.

Quelles sont les causes d’une crise cardiaque ?

Les causes d’un infarctus menant à une crise cardiaque peuvent être multiples et cumulées. Elles sont presque toutes liées au mode de vie du patient ou à des pathologies cardiaques innées dont le patient n’a pas toujours connaissance. En général, on range tous ces problèmes dans la grande case de l’insuffisance cardiaque.

Les cardiopathies congénitales sont, heureusement, rares. Elles sont dues à des malformations qui interviennent pendant le développement du fœtus dans le ventre de la mère. On les diagnostique en auscultant le cœur de l’enfant et des mesures pour aménager sa vie et ses comportements sont immédiatement prises. Malheureusement, près d’un quart des cas ne sont diagnostiqués que plus tard dans l’enfance après un accident.

Cependant, l’immense majorité des infarctus et des crises cardiaques concernent des individus plus âgés qui doivent leur pathologie à leur mode de vie. Que ce soit l’absence d’activité physique ou les habitudes alimentaires, les infarctus sont très souvent dus à une consommation trop élevée de sucre, de sel et de gras.

Le stress est-il un facteur de risque important ?

Le stress n’est pas, à proprement parler, un facteur de risque qui provoquerait des infarctus. Au même titre que vous ne ferez pas une crise cardiaque parce que l’on vous fait peur, vous n’aurez pas d’infarctus lié à un trop grand stress. Le stress augmente les risques, mais ne représente pas à lui seul un facteur de risque.

Effectivement, le stress augmente l’hypertension artérielle et l’hypertension favorise le risque d’infarctus. Un mode de vie trop stressant associé à d’autres comportements à risques, comme ceux que nous avons cités plus tôt, pourrait alors augmenter vos chances de faire, un jour, un infarctus. Pourtant, éviter le stress n’est pas une solution suffisante pour diminuer le risque d’infarctus.

Le stress est donc un facteur de risque provoquant des infarctus dans une moindre mesure puisqu’il ne suffit pas, à lui seul, à provoquer des cardiopathies mortelles chez un patient. Cependant, le stress a de nombreux méfaits sur l’organisme, le cœur et les muscles qu’il est bon de connaître pour les repérer et y remédier en cas de problèmes.

Le stress provoque des douleurs dans votre corps

Le stress a de nombreux impacts sur le corps, à commencer par les muscles. En effet, quand vous êtes dans des états prolongés de stress, d’angoisse ou d’anxiété, vos muscles se tendent sur de longues périodes et se fatiguent. Il est donc possible de subir une douleur au bras gauche à cause du stress, mais cette douleur n’est pas celle d’un infarctus et ressemble davantage à une courbature.

Cette tension prolongée que subissent les muscles peut également vous donner la sensation d’être bloqué et de ne pas pouvoir effectuer certains mouvements librement. Certaines personnes trouvent alors dans les massages bien-être une solution efficace pour diminuer les tensions, soulager les muscles et éliminer temporairement les douleurs.

Enfin, le stress provoque également d’autres douleurs comme des brûlures d’estomac ou des douleurs à la mâchoire. Effectivement, le corps est une immense chaîne où chaque maillon réagit à ceux qui l’entourent. Des douleurs dans le dos auront un impact sur l’alignement de la mâchoire et un trop grand stress entraînera une trop grande sécrétion d’acide gastrique et des brûlures d’estomac parfois très douloureuses.

Le stress, un véritable enjeu médical

Le stress, s’il n’est à l’origine d’aucune pathologie concrète (même pas des ulcères à l’estomac contrairement à la croyance populaire), il peut augmenter les risques de nombreuses pathologies, comme les infarctus.

Ne considérez donc pas toutes les douleurs liées au stress comme les signes d’un infarctus, mais apprenez à écouter votre corps à diminuer les charges mentales et physiques que vous faites peser sur lui.

Vos amis aimeraient sans doute être au courant !
Soyez le premier à donner votre avis sur "Une douleur au bras gauche est-elle le signe d’un trop grand stress ?"

Poster un commentaire

Votre adresse email restera secrète


*