Acide hyaluronique : ça marche ?

Une femme qui se fait injecter de l'acide hyaluronique

Les premières injections d’acide hyaluronique furent réalisées à la fin des années 90. La molécule, qui ne cesse de révolutionner les soins cosmétiques et esthétiques depuis sa découverte, provient d’une biosynthèse. Depuis, les laboratoires conçoivent des acides hyaluroniques sur mesure pour un rendu parfaitement naturel. Cette molécule hydrate et protège la peau, lui apportant souplesse et élasticité. Elle agit particulièrement sur les rides, même les plus marquées. Gros plan sur l’acide hyaluronique et sur ses bienfaits pour la peau.

Les prémices des soins à l’acide hyaluronique

Saviez-vous que l’acide hyaluronique fut découvert dans l’humeur vitrée d’un bœuf ? Nous devons cette molécule aux mille vertus à deux chercheurs : Palmer et Meyer. Grâce à sa consistance gélatineuse, elle comble les rides, qui sont dues à la formation d’espaces entre les cellules et l’épiderme. C’est grâce à l’acide hyaluronique que la peau se régénère jusqu’à devenir nettement plus lisse et plus éclatante. Ce n’est donc pas par hasard si cette molécule est qualifiée de « ciment de la peau ». Rappelons que même si elle est présente naturellement dans l’organisme, les quantités présentes diminuent drastiquement avec l’âge, expliquant les effets néfastes du temps sur notre corps.

Pour preuve, une personne de 50 ans perd à peu près 50 % de son capital d’acide hyaluronique. S’ensuit l’apparition de ridules et de rides plus marquées.

Les bienfaits des soins cutanés à l’acide hyaluronique

Les crèmes les masques, les sérums à l’acide hyaluronique rencontrent également un franc succès aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Les soins qui s’appliquent sur la peau comblent les rides et les sillons d’expression en surface. Le but étant d’assurer l’hydratation des tissus cutanés dès l’âge de 20 ans. La peau préserve ainsi sa souplesse et sa fermeté. Les fibroblastes ou les cellules de la peau reconnaissent cette molécule, ce qui enclenche la synthèse de collagène.

L’organisme produit également de l’acide hyaluronique naturel, ce qui redonne un coup de peps à la peau. Comme sa teneur tend à se dégrader avec l’âge, il convient de renouveler l’application des soins au quotidien. Attention, les produits à base d’acide hyaluronique doivent être choisis en fonction de l’âge et du type de peau. Quoi qu’il en soit, l’acide hyaluronique n’est ni occlusif ni gras. Les produits ont une consistance douce et agréable qui convient aussi bien pour les peaux à tendance grasse, mixte, ou que pour les peaux sèches et sensibles.

Pour l’application, privilégiez la zone du contour de l’œil qui se déshydrate plus rapidement que le reste du visage. Quant aux rides d’expression, elles se traitent à partir de 20-30 ans. Quelques applications quotidiennes aident à les atténuer. De ce fait, elles seront moins marquées, voire invisibles. En outre, sachez que le sérum à l’acide hyaluronique s’applique avant la crème de jour. Il hydrate et améliore la qualité de la peau pour un effet liftant visible. Comme sa texture pénètre instantanément dans la peau, votre routine quotidienne ne prendra que quelques minutes.

Une femme se touchant le visage

Quand commencer ?

Les premières injections d’acide hyaluronique peuvent être réalisées à partir de 18 ans. Forcément, chaque patient bénéficie d’un traitement sur mesure, d’où la nécessité d’effectuer des analyses au préalable. Ne vous inquiétez pas, les injections proprement dites sont quasi indolores puisque les professionnels utilisent un anesthésiant local. Le patient pourra ensuite reprendre ses activités sociales et professionnelles, immédiatement après les traitements.

Quelles sont les précautions de rigueur ?

Malgré les idées reçues, les injections d’acide hyaluronique n’engendrent aucun effet secondaire. Toutefois, il est fortement déconseillé de prendre des anti-inflammatoires ou de l’aspirine durant la semaine précédant l’intervention. Le médecin vous conseillera de masser les zones traitées le soir de l’injection. Vous éviterez ainsi la formation d’ecchymoses provoquées par les piqûres. Elles surviennent en raison d’un traumatisme au niveau de vaisseaux microscopiques. En général, les ecchymoses disparaissent 5 à 7 jours après l’injection. La période post injection s’avère cruciale, évitez donc de vous exposer à la chaleur ou au froid. Autrement dit, le hammam et le sauna sont proscrits dans les 72 h qui suivent l’intervention.

Quelles sont les contre-indications ?

En revanche, les injections d’acide hyaluronique sont déconseillées chez la femme enceinte ou allaitante. Il en est de même pour les personnes qui souffrent d’une infection d’herpès ou qui présentent des antécédents d’allergie à la molécule. Les injections sont aussi à éviter si le patient souffre de maladies auto-immunes comme la polyarthrite rhumatoïde, le vitiligo, le lupus ou encore la thyroïdite.

Bannière 728x90

Quels sont les résultats attendus ?

Les injections d’acides hyaluroniques visent principalement à combler les rides. Les effets apparaissent assez rapidement après l’intervention. Seulement, il faudra attendre quelques jours pour constater les résultats définitifs. Il faut que le produit ait le temps d’être assimilé par la peau. En pratique, les effets des molécules injectées durent pendant 4 à 18 mois.

Efficacité de l’acide hyaluronique par voie orale

Les produits à base d’acide hyaluronique se déclinent aussi sous forme de comprimés, de gélules ou d’ampoules buvables. Les prises effectuées par voie orale contribuent à renforcer l’hydratation cutanée de l’intérieur. Les traitements visent même à renforcer les structures articulaires, prévenant ainsi les maux tels que le rhumatisme. Quelle que soit sa forme, cette molécule aux mille vertus est sollicitée pour ses propriétés cicatrisantes, lubrifiantes et lassantes. N’oublions pas que la molécule régule le niveau inflammatoire des plaies et réduit les risques de contracter une infection.

Peut-on combiner les crèmes et les injections d’acide hyaluronique ?

Le fait de cumuler les soins cutanés et les injections d’acide hyaluronique se révèle très judicieux. En ce sens, la revitalisation et l’hydratation s’effectuent à plusieurs niveaux. Les dermatologues affirment donc que l’association des crèmes et des injections améliore grandement la densité du derme. Les patients profitent aussi d’un lissage cutané optimal. En d’autres termes, cette molécule ne peut vous faire que du bien. Soin anti-âge incomparable, elle est souvent combinée à des actifs puissants comme la vitamine B5 et le madécassoside. En plus de leur action hydratante et repulpante, les soins favorisent la régénération cutanée au niveau du visage, du décolleté ou du cou.

Vos amis aimeraient sans doute être au courant !

Laisser un commentaire sur "Acide hyaluronique : ça marche ?"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*