Existe-t-il un médicament sans ordonnance pour traiter une mycose vaginale ?

Traitement contre les mycoses vaginales

La mycose vaginale est une pathologie dont souffrent 3 femmes sur 4 au moins une fois dans leur vie. C’est une inflammation du vagin et de la vulve provoquée par un champignon qui n’est pas dangereuse, mais peut être gênante, surtout si elle se manifeste de manière répétée. Face à la gêne occasionnée, beaucoup de femmes souhaitent pouvoir traiter la mycose vaginale rapidement et sans passer par la prescription d’un médecin. Heureusement, c’est possible.

Les traitements de la mycose vaginale sans ordonnance

La mycose vaginale n’est pas une pathologie dangereuse, mais l’inflammation provoquée par les champignons qui sont à l’origine de la mycose peut être très gênante. Voilà pourquoi il est important de connaître les traitements en vente libre que vous pouvez vous procurer facilement sans avoir besoin d’une ordonnance.

Ces médicaments se présentent tous sous la forme de crèmes ou d’ovules antifongiques. L’ovule doit être inséré directement dans le vagin pour traiter l’inflammation et supprimer l’inflammation, alors que la crème antifongique sera surtout appliquée sur la vulve. Ces traitements, en plus d’être facilement accessibles, sont également idéaux pour les femmes enceintes qui n’ont pas d’autre choix.

Cependant, il ne faut pas perdre de vue que la mycose vaginale n’est pas anodine si elle est trop fréquente. Lorsqu’elle apparaît pour la première fois, ou seulement de temps en temps, ces traitements sans ordonnance peuvent suffire. Cependant, si vous souffrez de mycoses vaginales à répétition, il est important de contacter un médecin pour entreprendre un traitement de fond.

Quels sont les symptômes exacts de la mycose vaginale ?

Une mycose vaginale est assez facile à reconnaître parce qu’elle présente une gêne bien particulière. Les symptômes les plus classiques sont des rougeurs et des gonflements de la vulve, des irritations importantes du vagin, des douleurs pendant un rapport sexuel ou pendant que vous urinez.

Les symptômes plus rares, mais plus préoccupants sont des rejets vaginaux aqueux abondants et inexplicables, mais également des émissions vaginales épaisses et blanches. Ces émissions vaginales sont inodores et ont le même aspect que du fromage blanc.

Quelles sont les causes d’une mycose vaginale ?

La mycose vaginale est provoquée par un champignon vaginal. Les causes de l’apparition de ce champignon sont nombreuses et l’équilibre du vagin est fragile. Il est donc difficile de définir précisément la cause de l’apparition d’une mycose, mais il est important de se poser la question en cas de mycoses à répétition.

La mycose peut donc être transmise lors d’un rapport sexuel, même oral. Cependant, ce n’est pas la cause la plus répandue. La prise d’antibiotique perturbe également la flore utérine et peut être à l’origine d’une mycose, tout comme un système immunitaire affaibli ou un diabète non contrôlé. Enfin, une pilule contraceptive mal dosée avec taux trop important d’œstrogènes.

Comment réduire les risques de mycose vaginale ?

La mycose vaginale étant une infection, il est possible de réduire les risques de son apparition en prenant quelques précautions, surtout si vous êtes sujet aux mycoses aiguës et répétées. Commencez donc par porter des sous-vêtements en coton et par les changer quotidiennement.

Vous pouvez également limiter au maximum votre consommation d’antibiotiques, prendre soin de ne pas porter de vêtement et de sous-vêtements trop moulants, mais également de vous changer à chaque fois que vos vêtements sont mouillés (à la piscine ou au sport). Enfin, ne prenez pas de douches ou de bains trop chauds et n’allez pas au spa.

Quelle est la différence entre une mycose vaginale simple et une mycose vaginale aiguë ?

La différence fondamentale entre une mycose vaginale simple et une mycose vaginale aiguë repose principalement dans l’intensité des symptômes et dans leur répétition dans le temps. Une mycose vaginale simple correspond aux symptômes que nous vous avons déjà exposés un peu plus tôt. Une mycose vaginale aiguë correspond à un degré de gravité de ces symptômes.

Une mycose vaginale peut être considérée comme aiguë à partir du moment où les rougeurs, les gonflements et les démangeaisons entraînent des lésions et des plaies. De même, si vous êtes enceinte, si vous souffrez d’un diabète non contrôlé ou que vous êtes immunodéprimée (à cause du VIH par exemple), votre mycose sera considérée comme aiguë. Enfin, si vous avez quatre mycoses par an ou plus, vous entrez également dans cette catégorie.

Quand faut-il aller consulter un médecin pour une mycose vaginale ?

Il n’y a aucun mal à aller voir un médecin généraliste ou un gynécologue dès que vous découvrez être atteinte d’une mycose vaginale pour la première fois de votre vie. Comme nous vous le disions, il est possible de traiter ce champignon sans prescription du médecin, mais il vaut mieux être trop prudent que pas assez.

Cependant, si vous faites des mycoses aiguës et à répétition, vous devez absolument aller voir un médecin. Peu importe la raison pour laquelle votre mycose est considérée comme aiguë, vous devez aller voir un médecin. Même si votre mycose aiguë est simplement due à une prédisposition naturelle, le médecin vous proposera un traitement de fond sur le long terme qui pourrait vous soulager définitivement de vos problèmes de mycoses.

Vos amis aimeraient sans doute être au courant !

Laisser un commentaire sur "Existe-t-il un médicament sans ordonnance pour traiter une mycose vaginale ?"

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*