Comment peut-on prévenir certaines douleurs grâce à une crème anesthésiante ?

Crème anesthésiante

Certaines petites interventions, notamment les interventions dermatologiques de faible ampleur, ne justifient pas la mise en place d’une anesthésie générale coûteuse et dangereuse ou d’une anesthésie locale trop puissante qui impliquerait une paralysie totale du membre concerné. Pourtant, ces interventions peuvent être douloureuses et les médecins recommandent alors l’utilisation d’une crème anesthésiante à appliquer localement sur la zone concernée. La plus célèbre de ces crèmes est sans aucun doute la crème Emla, dont l’efficacité n’est plus à prouver.

Dans quelles conditions utiliser une crème anesthésiante ?

Comme tous les dispositifs médicaux, l’utilisation d’une crème anesthésiante n’est pas à prendre à la légère et il ne faut pas en abuser. La crème Emla et toutes les crèmes génériques qui en sont dérivées sont composées de lidocaïne et de prilocaïne. La lidocaïne est l’un des anesthésiants les plus connus et les plus efficaces.

Ces crèmes sont donc de puissant anesthésiant et il est important d’en respecter les règles d’utilisation. Ne les appliquaient donc que sur ordre direct de votre médecin et quand leur utilisation est justifiée par une intervention bien précise. Enfin, sachez que ces crèmes ne sont pas des antidouleurs. Ne les utilisez pas en cas de blessure douloureuse et ne les appliquez surtout pas sur une plaie ouverte.

Il y a de nombreuses interventions qui peuvent justifier l’utilisation d’une crème anesthésiante comme la crème Emla. D’abord, il y a toutes les petites opérations cutanées comme le retrait d’un grain de beauté. Ensuite, il y a également les épilations au laser qui peuvent brûler superficiellement la peau et être douloureuses. Enfin, certaines personnes très sensibles utilisent ces crèmes quand elles doivent faire une prise de sang ou une quelconque piqûre.

Comment se procurer de la crème Emla ?

Comme tous les médicaments, anesthésiants et dispositifs médicaux contenant de la lidocaïne, la crème Emla ne peut être obtenue que sur ordonnance d’un médecin. Si certains laboratoires vendent des médicaments sans ordonnance dont le nom se rapproche de celui de la lidocaïne, c’est simplement une astuce marketing et vous n’y trouverez aucune trace de lidocaïne.

La crème Emla doit toujours être utilisée dans un cadre bien précis et défini à l’avance par votre médecin, en vue de faciliter une intervention planifiée. Votre médecin vous fera donc une ordonnance et il vous suffira de vous rendre dans votre pharmacie pour retirer le nombre de tubes de crème dont vous avez besoin. Sachez cependant que la crème ne sera pas forcément remboursée à 100 % selon votre mutuelle.

Comment utiliser la crème Emla ?

La crème Emla est une crème anesthésiante et elle doit donc être appliquée directement sur la peau. Évidemment, vous devez appliquer la crème uniquement sur la zone concernée par l’intervention planifiée par votre médecin. Ouvrez donc le tube et appliquez une couche suffisamment épaisse pour que le blanc de la crème empêche totalement de voir la couleur de la peau.

Ensuite, recouvrez la zone sur laquelle vous avez étalé la crème avec l’un des pansements fournis avec le tube. Dans le cas d’une épilation au laser sur une surface importante, recouvrez la zone avec du film plastique. Ensuite, vous devez attendre que la crème agisse pendant au moins une heure. Il est impératif de respecter ce délai pour que la crème soit efficace.

Quelles sont les contre-indications à l’utilisation d’une crème anesthésiante ?

La crème Emla est uniquement composée de lidocaïne, de prilocaïne et d’un peu d’huile de ricin. Résultat, les contre-indications liées à l’utilisation de cette crème sont assez peu nombreuses, même si elles doivent être prises au sérieux avant toute application. D’abord, il y a, comme toujours, les cas précédents d’allergies aux molécules actives de la crème et aussi la nécessité d’un avis médical avant de l’utiliser chez la femme enceinte ou celle qui allaite.

Ensuite, la crème ne doit surtout pas être utilisée en cas de méthémoglobinémie congénitale. C’est une anomalie rare de l’hémoglobine qui provoque souvent une couleur bleutée de la peau. Ceux qui en sont atteints l’ignorent rarement. Enfin, n’utilisez pas ces crèmes si vous souffrez de porphyrie, une autre maladie, héréditaire et rare, que vous ne pouvez pas ignorer quand vous en êtes atteint.

Quels sont les effets secondaires d’une crème comme Emla ?

Si vous utilisez la crème anesthésiante Emla ou ses génériques, vous devez connaître les quelques effets secondaires qui sont à craindre pour ne pas être surpris et ne pas prendre peur s’ils se manifestent. Le plus fréquent et l’apparition de rougeurs ou de pâleurs locales aux endroits où la crème a été appliquée. Elles sont sans gravité et n’impliquent pas une inefficacité de la crème. Il n’y a donc aucune inquiétude à avoir.

Enfin, il est possible que la crème vous provoque des démangeaisons. C’est un effet secondaire beaucoup plus rare, mais qui n’est pas toujours inquiétant pour autant. Si les démangeaisons sont trop importantes, vous êtes peut-être allergique et il vaut mieux retirer la crème et rincer abondamment la peau à l’eau froide.

Vos amis aimeraient sans doute être au courant !

Laisser un commentaire sur "Comment peut-on prévenir certaines douleurs grâce à une crème anesthésiante ?"

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*