Quelles causes, symptômes et remèdes naturels contre le sang dans les selles ?

Sang dans les selles

Le sang dans les selles, ou hématochimie, n’est pas une pathologie en soit, mais bien souvent le symptôme d’une autre affection. Il peut se manifester de différentes manières, donnant parfois des indications précieuses sur les potentielles causes du problème. Voyons les différents remèdes conventionnels et naturels.

Comment reconnaître du sang dans les selles ?

Bien sûr, voir du sang rouge vif dans ses selles est déterminant, mais il peut aussi prendre d’autres formes moins facilement repérable. Par exemple, des selles d’une couleur noire uniforme est également signe de sang dans les selles. C’est pourquoi il est important de bien observer ses selles au quotidien.

Bien que cela puisse paraître une idée absurde à certains, il faut savoir que dans certaines cultures, ce geste est habituel. En Allemagne dans d’autres pays par exemple, les toilettes ne sont pas constituées de la même forme qu’en France : elles retiennent ainsi les défécations hors de l’eau pour pouvoir être observée plus facilement avant d’être chassées.

D’où vient le sang dans les selles ?

Le sang dans les selles peut provenir de n’importe quelle partie de votre système gastrique, depuis la bouche jusqu’à l’anus. Il peut ainsi aussi bien être causé par une hémorragie interne que par un saignement buccal ou rectal.

Si le saignement provient d’une partie supérieure du système digestif, telle que l’œsophage ou bien l’estomac, alors le sang dans les selles se manifestera d’une couleur noire et uniforme des selles, un peu comme du goudron. Cette forme de selles est communément appelée méléna.

En revanche, des traces partielles de sang rouge vif dans des selles de couleur à peu près normale indiquent un trouble au niveau de la partie inférieure du tube digestif, comme le gros intestin ou l’intestin grêle, ou encore le rectum ou l’anus.

Quels traitements conventionnels ?

Lors de l’apparition de sang dans les selles, quelle que soit sa forme de manifestation (méléna ou traces de sang frais dans les selles), la médecine conventionnelle vous fera faire une suite d’examens, incluent souvent une angiographie, des analyses de sans et de selles, une coloscopie, une endoscopie ou encore une entéroscopie, afin de déterminer avec précision la source du saignement, qu’il s’agisse d’une hémorragie interne ou d’un simple saignement rectal. Il n’existe donc pas de traitement direct pour soigner l’écoulement de sang dans les selles, l’objectif étant de soigner la cause sous-jacente du saignement.

Quels remèdes naturels pour quelle cause ?

De la même manière que les traitements conventionnels, les traitements naturels vont, eux-aussi, cibler la source du problème. Si le sang dans les selles provient d’un ulcère d’estomac saignant (ulcère gastro-duodénal), le meilleur remède naturel sera une adaptation de l’alimentation en fonction de la condition du patient : l’arrêt de toute substances alcoolisée, de produits épicés, de sucres raffinés et de caféine est incontournable. Tous les aliments acidifiants sont également à éviter.

Si la cause des saignements provient d’une gastrite, la personne affectée pourra suivre une cure de probiotiques de fibres et d’antioxydants, tels que les vitamines C et B12, les électrolytes et les acides gras contenant des oméga 3.

Les personnes porteuses de sang dans les selles suite à une diverticulite (formation et inflammation de petites poches dans la paroi du côlon) devront, quant à eux, se tourner vers une cure de protéine et de fibres. Un remède de grand-mère à cet effet est le bouillon d’os fait maison ou les poudres de protéines faites à partir de bouillon d’os. Tous comme les fibres, il aide le corps à digérer les nutriments essentiels nécessaires à un bon transit.

Les patients atteints de la maladie de Crohn sont aussi régulièrement sujet à l’apparition de sang dans les selles. Pour les aider à protéger leurs tissus gastriques irrités, on peut leur donner des infusions d’orme glissant, qui favorise la protection et la guérison des tissus grâce au mucilage, une substance présente dans cette espèce végétale enrobant et apaisant le système digestif.

Bannière 728x90

La cure la plus efficace : l’alimentation

Quelle que soit la cause des saignements dans les selles, le meilleur remède est une alimentation adaptée. Si vous fuyez la médecine conventionnelle, tournez-vous alors vers un naturopathe qui saura vous expliquer en détail les bienfaits de chaque aliments. Par exemple, vous apprendrez à faire la différence entre les aliments acides (qui ne sont absolument pas nocifs, contrairement aux idées reçues, et les aliments acidifiants, qui, eux, peuvent empirer votre condition.

Comme nous l’avons dit, commencez par supprimer de votre régime toute substance alcoolisée, les épices, le café et les excitants, mais aussi les médicaments anti-inflammatoires. Il est important également d’évaluer votre niveau de stress, facteur important de la bonne santé de votre système digestif, et la qualité de votre sommeil, sans qui vous ne pourrez pas vous guérir correctement.

Vos amis aimeraient sans doute être au courant !

Laisser un commentaire sur "Quelles causes, symptômes et remèdes naturels contre le sang dans les selles ?"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*