Comment solliciter le plus de muscles possible en faisant du rameur ?

Rameur et les muscles

Le rameur est une machine de musculation très populaire dans les salles de sport. On l’appelle parfois aviron indoor et il permet de faire travailler un peu plus de 80 % des muscles dans le corps. C’est donc un très bon exercice, d’autant plus que les risques de blessures sont assez faibles. Cependant, encore faut-il exactement savoir comment en faire et quels muscles sollicite-t-il.

Quels sont les muscles travaillés par l’aviron indoor ?

Les muscles travaillés par l’aviron indoor sont très nombreux et nous allons essayer d’en faire une liste générale à peu près exhaustive. Cependant, il est impossible de les citer un par un et mieux vaut se concentrer sur la notion de groupes musculaires. Le rameur est donc une excellente solution pour un travail complet et harmonieux du corps. Voilà pourquoi il est souvent utilisé dans les salles de musculation.

Les muscles du dos

Quand on pense aux muscles travaillés par le rameur, on pense immédiatement au dos. En fait, tous les sports qui sollicitent tout le corps ont un impact important sur le dos. Pourquoi ? Parce que le groupe musculaire qui forme le dos est étroitement relié aux autres groupes musculaires voisins.

L’aviron indoor est donc très bon pour le développement du dos et vous permettra de vous le muscler efficacement. Vous diminuerez ainsi les douleurs qu’une vie sédentaire nous impose souvent. En revanche, une mauvaise position peut aussi facilement vous blesser le dos.

Les épaules

Les épaules sont très sollicitées par le travail du rameur, pendant les deux phases, celle du tirage et celle du relâchement. D’abord, il y a les rhomboïdes qui se trouvent entre les deux omoplates et qui sont systématiquement sollicités pendant tout le mouvement.

Ensuite, il y a les trapèzes qui travaillent lors du tirage, notamment pour vous permettre de garder les épaules et le dos bien droit. Enfin, il y a les deltoïdes qui travaillent beaucoup en endurance et peu en force, ce qui permet de les endurcir, mais pas vraiment de les faire grossir.

La ceinture abdominale

La ceinture abdominale est un des éléments les plus importants et les plus sollicités lors d’une séance de rameur. Comme son nom l’indique, elle fait tout le tour du corps et elle comprend donc les lombaires aussi bien que les obliques et les abdominaux.

Comme le rameur nécessite de garder une position bien droite tout en restant souple pendant les phases de tirage et de relâchement, il sollicite particulièrement la ceinture abdominale. Quelques heures de rameur par semaine feront disparaître vos douleurs lombaires en un rien de temps.

Les bras

Pour que le rameur propose un travail presque complet du haut du corps, il ne manque plus que les bras. Évidemment, lors de la phase de tirage, les biceps sont énormément sollicités. Pour varier le travail, vous pouvez d’ailleurs varier votre prise et passant de la supination à la pronation.

Cependant, le rameur ne fait pas beaucoup travailler les triceps et vous devez savoir que des douleurs importantes aux bras après une séance prouvent que votre technique n’est pas adaptée et que vous n’utilisez pas assez vos jambes.

Les muscles des jambes

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les muscles des jambes sont très sollicités par une séance de rameur. D’ailleurs, tout l’enjeu d’une bonne technique est de parvenir à faire travailler ensemble le haut et le bas du corps.

Pour ce qui est des muscles précis qui travailleront grâce au rameur, on pourrait citer presque l’intégralité des muscles du bas du corps. Des mollets aux quadriceps en passant par les fessiers (petits et grands), le rameur est excellent pour avoir de belles jambes.

Quelle est la bonne position sur un rameur ?

Le rameur a de multiples bienfaits et c’est un sport d’endurance qui vous permettra de renforcer tous les muscles de votre corps en plus de vous faire perdre du poids. Cependant, c’est également un sport qui nécessite une certaine technique et il faut absolument l’acquérir avant de vous jeter sur un rameur. Enfin, sachez que le rameur ne doit pas être considéré comme un simple échauffement. Au contraire, échauffez-vous bien avant de monter sur un rameur.

La bonne technique sur un rameur est facile à comprendre et à imiter, mais elle demande une attention permanente pour être sûr que vous conserverez la bonne position tout au long de l’exercice. Allez-y doucement au début pour perfectionner votre technique, car sous le coup de la fatigue, il n’est pas rare de sacrifier la technique en première et cela peut mener à des blessures.

La bonne technique sur un rameur consiste donc à garder le dos droit en permanence et à toujours garder vos épaules alignées avec votre bassin. Vous pouvez et vous devez vous autoriser à basculer d’avant en arrière, mais pas sur le côté et votre colonne vertébrale ne doit pas être tordue.

Lors du tirage, commencez par tirer en poussant sur vos jambes, puis, quand vos jambes sont tendues, basculer le dos en arrière en le gardant droit, puis enfin, pliez les bras pour ramener vos mains à vos épaules.

Ensuite, lors du relâchement, faites le mouvement inverse. Tendez vos bras en retenant le guidon, ramenez votre dos pour qu’il soit à nouveau perpendiculaire au sol, puis pliez vos jambes. Répétez doucement ces gestes et n’accélérez qu’une fois la technique bien maîtrisée.

Vos amis aimeraient sans doute être au courant !

Laisser un commentaire sur "Comment solliciter le plus de muscles possible en faisant du rameur ?"

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*