Comment préparer sa première consultation gynécologique ?

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
premiere consultation gynecologique
Table des matières

Dès ses premières règles, il devient intéressant pour une femme de se rendre chez un gynécologue pour une prise d’informations ou pour un contrôle. Vous hésitez quant au meilleur moyen de contraception à choisir ? Ou peut-être préparez-vous une grossesse ? Un gynécologue peut répondre à tous vos questionnements.


Préparez-vous convenablement pour votre première consultation chez un gynécologue en lisant notre article attentivement.

Faut-il être seule ou accompagnée lors de sa première consultation gynécologique ?

Il est très commun que les jeunes filles soient stressées lors de leur première consultation gynécologique, et c’est bien normal.

consultation gyneco

Pour que ce moment soit plus rassurant et moins intimidant pour vous, vous pouvez choisir de vous faire accompagner par une personne de confiance :

  • votre mère ;
  • votre sœur ;
  • une amie proche.

Si, au contraire, cela vous met mal à l’aise de répondre à des questions d’ordre intime devant votre mère ou un proche à vous, vous pouvez choisir d’y aller toute seule, ou de faire patienter votre proche dans la salle d’attente durant la consultation.
Quel que soit le choix que vous faites, soyez sereine, car le médecin qui se chargera de votre consultation est tenu au secret médical, aucune des informations que vous divulguez pendant l’entretien ne sera transmise à une tierce personne.

Comment se déroule un examen gynécologique ?

Le médecin commencera par vous poser quelques questions, à propos de vos antécédents familiaux, mais également à propos de votre activité sexuelle et de vos ressentis.
Une fois cette discussion achevée, le gynécologue vous demandera de vous déshabiller (partiellement ou totalement en fonction des cas), et de vous allonger sur la table gynécologique avec les pieds sur les étriers.
Le médecin commence toujours cet examen par la palpation des seins. Il s’agit d’une étape nécessaire permettant de détecter un kyste ou un nodule. En présence d’une masse, le médecin vous demandera alors de faire des radiographies pour connaître la nature de cette dernière (cancéreuse ou bénigne).
Ensuite vient le toucher vaginal. Durant cette phase, le médecin introduit 2 doigts dans le canal vaginal après lubrification. La paume de sa main palpe en même temps le ventre de la patiente afin de détecter un potentiel mauvais positionnement d’un organe (ovaires, périnée, utérus). Notez que le toucher vaginal n’est pas un examen systématique et dépend des symptômes et des antécédents de la patiente. Parfois, il peut même être remplacé par une échographie transvaginale (en insérant une sonde échographique à l’intérieur du vagin) ou une échographie du bas du ventre et du mont de vénus si la patiente n’a encore jamais connu de rapport sexuel par le passé.
Un autre examen est également à prévoir, il s’agit du frottis vaginal. C’est un prélèvement des cellules disposées entre le vagin et l’utérus (le col de l’utérus), et il sert à dépister des maladies diverses, dont le cancer.
Un spéculum lubrifié en plastique ou en métal est inséré dans le vagin pour écarter ses parois, et un coton-tige est introduit pour prélever les cellules en question.

A lire aussi :  Covid 19 : où en est la septième vague ?

Comment faire le point après une consultation gynécologique ?

Une fois chez vous, vous devez vous poser quelques questions pour faire le point sur votre expérience. Est-ce que le gynécologue vous a bien écouté ? Est-ce qu’il vous a mise en confiance et vous a rassurée durant le déroulement des étapes ? Est-ce qu’il vous a bien expliqué toutes les procédures et vous a briefé sur votre état de santé ?
Si les réponses ne sont pas satisfaisantes, vous avez alors la certitude que le gynécologue en question ne vous convient pas et que vous devez en chercher un autre pour une meilleure expérience dans le futur.  
Vous en savez à présent plus à propos de la première consultation gynécologique.