Les principales interventions de hanche et de genou

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
interventions hanche ou genou
Table des matières

Les articulations, le cartilage et les os sous-jacents peuvent se détériorer suite à une maladie ou un accident. Des interventions deviennent nécessaires dans ces cas pour remplacer les parties défaillantes, et retrouver une meilleure qualité de vie. Les opérations de la hanche et du genou sont les plus connues pour ces réparations.

La prothèse de la hanche

Une prothèse de hanche comporte généralement deux parties que sont la tige et la cupule en polyéthylène. Vous pouvez être amené à vous faire poser une prothèse de la hanche suite à une arthrose ou une fracture du col du fémur par exemple. Cette pose se fait habituellement pour éliminer les douleurs et améliorer la mobilité du patient.

Il faut bien évidemment une équipe spécialisée pour réaliser cette intervention. Les cliniques spécialisées dans ce domaine sont d’ailleurs de plus en plus nombreuses. Avec les avancées technologiques, vous pouvez facilement avoir une prothèse de hanche de grande qualité.

Les matériaux sont en effet plus élaborés, les techniques chirurgicales affinées et le soutien de l’informatique facilitent davantage la tâche. Lorsque les prothèses sont de qualité et bien installées, elles ne nécessitent plus d’intervention avant 15, voire 20 ans. Certains ne sont d’ailleurs jamais remplacés.

Le dessin des implants est réalisé selon la forme de votre hanche. Votre chirurgien choisira votre implant en tenant compte de votre état osseux, de vos antécédents médicaux ainsi que de l’état anatomique de votre hanche.

interventions genou

Un rendez-vous dans une clinique parisienne de la hanche et du genou pour une prochaine intervention.

A lire aussi :  Le rôle des hormones sur l’organisme féminin

La prothèse du genou

Cette prothèse remplace votre genou ou la partie endommagée qui s’y trouve. Il peut s’agir d’un remplacement des surfaces articulaires du tibia, du fémur ou de la rotule. Cet acte chirurgical définitif permet également de calmer les douleurs d’un patient souffrant d’arthrose. Il améliore aussi la stabilité et la mobilité du genou.

Cette prothèse s’installe lorsque l’arthrose atteint deux ou plusieurs compartiments externes, internes ou antérieurs du genou. Elle est généralement utilisée pour les patients âgés de plus de 60 ans. Certains jeunes patients peuvent aussi en bénéficier. Votre médecin pourra juger de la nécessité ou non de cette intervention pour votre bien-être.

L’opération doit idéalement avoir lieu dans une clinique spécialisée. Après cette opération, vous devrez effectuer un séjour de 15 à 30 jours dans un centre de rééducation.

L’opération des ligaments croisés

L’opération des ligaments croisés se fait en cas de déchirure de l’un des ligaments nécessaires au maintien de la stabilité. Il s’agit du Ligament Croisé Antérieur (LCA), du Ligament Croisé Postérieur (LCP) et du Ligament Latéral Interne (LLI). Cette intervention se pratique le plus souvent à la rupture du LCA.

Cette rupture se produit fréquemment lors d’une violente torsion du genou. Cela provoque une instabilité qui gênera vos activités quotidiennes, professionnelles ou sportives.

L’intervention permet de remplacer le ligament croisé rompu par un nouveau ligament reconstitué à partir des tendons. Ces tendons sont prélevés sur la jambe du côté du ligament endommagé. Sauf en cas de contre-indication de votre chirurgien, vous pourrez marcher le jour de l’intervention. Il vous faudra tout de même vous servir de cannes anglaises.

A lire aussi :  Quel pays a la plus grosse … moyenne ?