Tubercules de Montgomery : quel est le rôle de ces petits boutons sur les mamelons ?




Certaines femmes les ont constamment, d’autres les voient apparaître lors de la grossesse. Quoi qu’il en soit, les tubercules de Montgomery, qui se caractérisent par de petits boutons sur les seins, ne seraient pas là pour rien. A quoi cela ressemble-t-il ? Qu’est-ce que ça signifie ? Quels est leur rôle pendant la grossesse ? On vous explique tout !

Qu’est-ce que c’est ?

C’est le docteur irlandais William Montgomery qui a désigné pour la première fois ces petites glandes en 1837, leur donnant ainsi son nom. Les tubercules de Montgomery, appelés également « glandes aréolaires » sont ces petits boutons situés sur l’aréole (la partie circulaire sombre entourant le mamelon) de votre sein. La plupart des femmes constatent leur apparition lors d’une grossesse mais certaines en ont constamment sur la poitrine. Elles s’observent davantage lorsqu’il fait froid et que l’aréole se fripe.

Si elles sont présentes en majorité sur le pourtour du mamelon, il est également possible de les observer sur celui-ci, lui donnant alors un aspect grumeleux. Les tubercules de Montgomery peuvent être plus ou moins présents suivant les femmes. Certaines en possèdent de petites glandes en grand nombre quand d’autres possèdent des glandes de grosse taille en petite quantité.

A quoi servent-ils ?

Les tubercules de Montgomery ont, vous vous en doutez, une importance capitale pour le bon fonctionnement des seins lors de la grossesse. Il est d’ailleurs courant d’observer leur apparition au début de celle-ci. Certaines femmes devinent même qu’elles sont enceintes lorsqu’elles voient apparaître de manière prématurée ces petites glandes sur leur poitrine.

À cela rien d’étonnant, puisque les seins se préparent à allaiter et donc à traiter le lait maternel. Sous la montée en puissance de l’œstrogène et de la progestérone, le corps se prépare à accueillir un nouveau-né. A cette étape, les seins augmentent de volume et les tubercules de Montgomery deviennent de plus en plus gros et de plus en plus nombreux.

Les tubercules de Montgomery pendant la grossesse

Une aide au lait maternel

Vous vous en doutez, les tubercules de Montgomery ont avant tout un rôle dans l’allaitement. Ils permettent en effet de stimuler efficacement la production de lait maternel. Sans que l’on s’en rende compte, la succion du bébé va envoyer un message à notre cerveau. Le message est transmis : un allaitement est en cours. Une substance nommée ocytocine est alors sécrétée par le corps pour permettre la production de lait maternel. Pour que l’allaitement ne soit pas trop laborieux et trop douloureux, il est donc important que le bébé enferme une bonne partie du mamelon avec sa bouche. La stimulation n’en sera que meilleure.

Un anti-bactérien

Les tubercules de Montgomery permettent au bébé de boire le lait maternel avec plus de facilité. En effet, nos petites glandes aréolaires sécrètent une substance grasse qui permettrait au bébé de téter sans accroc.

Mieux que ça, les tubercules de Montgomery jouent un rôle anti-bactérien, indispensable à la bonne santé du bébé. Le lait maternel n’est en effet pas le seul à protéger votre nouveau-né de tous les éléments parasitaires environnementaux. Il est d’ailleurs courant de voir les sages-femmes conseiller aux futures mères de ne pas trop se laver les aréoles et les mamelons. Une toilette trop poussée serait en effet responsable d’un assèchement de la peau, retirant instantanément tous les bénéfices que pourraient en tirer le bébé.

Quand d’inquiéter ?

Si vous n’êtes pas enceinte et que vous avez tout de même des tubercules de Montgomery saillantes, il n’est pas la peine de vous inquiéter. En effet, leur taille peut également varier selon notamment : la période de votre cycle menstruel, les éventuels déséquilibres hormonaux, la prise de certains médicaments ou encore lors d’une prise de poids.

Si dans la plupart des cas vous n’avez pas à vous inquiéter, certains signes doivent tout de même vous alerter concernant vos seins :

  • Une boule dure dans l’un de vos seins
  • Une peau d’orange sur la poitrine
  • Un changement soudain et significatif de la taille ou de la forme des mamelons
  • Des ganglions lymphatiques proches des aisselles

Quoi qu’il en soit, si vous avez un doute sur votre état de santé, n’hésitez pas à aller consulter votre médecin. Des glandes rouges, gonflées ou douloureuses sont le signe d’une infection qu’il faut traiter auprès de votre médecin. Par ailleurs, n’oubliez pas de faire des examens gynécologiques réguliers pour vérifier notamment si vous n’êtes pas sujette au cancer du sein.

Et les hommes, pourquoi ont-ils des tétons ?

Pourquoi les hommes ont-ils des tétons alors qu’ils n’allaitent pas ? Pour cela, il faut s’intéresser un peu à la biologie et plus précisément aux lois de la génétique. En effet, lorsque l’embryon se forme, seul le chromosome X, féminin, est exprimé avant de devenir éventuellement par la suite un chromosome Y, donc masculin. Par la suite, le foetus développe des attributs féminins (vulve, utérus etc.) ou des attributs masculins (pénis et testicules). Seulement voilà, comme la formation des seins s’est déjà installée il est trop tard, le petit garçon possédera des tétons qui ne serviront pas.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Derniers articles