Ménopause et andropause : comprendre vos hormones

Homme et femme assis sur un canapé

Parmi les grands changements hormonaux, les hommes et les femmes voient leurs hormones sexuelles chuter à l’approche de la cinquantaine. La ménopause pour les dames, l’andropause pour les messieurs : c’est normal et il faut s’y préparer. Il ne s’agit pas d’une maladie, mais la fin de votre période de fertilité. Toutefois des symptômes peuvent être gênants au quotidien : bouffées de chaleur, prise de poids, chute de cheveux, irritabilité, baisse de la libido, etc.

Des traitements contre la ménopause et l’andropause ?

Puisqu’on ne parle pas de maladie, il n’y a pas de traitement. Néanmoins, on peut limiter les effets de l’âge grâce à des techniques ou à des substituts. Le processus de vieillissement naturel ne peut pas être stoppé mais certaines personnes, hommes ou femmes, on du mal à accepter qu’ils ne soient plus en capacité de se reproduire et c’est tout à fait normal. Lors de cette période de changement hormonale, on réalise que le temps passe mais on souffre aussi de troubles physiques tels que les bouffées de chaleur, la prise de poids, la baisse de la libido, etc.

L’hormonothérapie consiste à limiter la diminution d’hormones sexuelles brusque afin d’éviter les symptômes gênants mais aussi de conserver sa vigueur et ses cheveux. Toutefois, ce type de solution reste en débat car elle est controversée. D’autre part, les remèdes naturels comme la phytothérapie, l’acupuncture, ou l’administration d’hormones bio-identiques restent des alternatives plus appréciées. Bien entendu, les résultats et les effets secondaires sont variables.

L’un des gros changements lors de cette période, pour les hommes et les femmes concerne aussi leur désir sexuel. En effet, les hormones ne sont plus au beau fixe et le moral chute, ainsi que la recherche de la performance. Certains pratiquent la transmutation de l’énergie sexuelle dans le but de maintenir leur libido au maximum.

Ménopause et andropause : une question de physique ?

Dans un monde ou beauté rime avec jeunesse, les cinquantenaires reçoivent comme un coup de massue lorsque les hormones commencent à leur jouer des tours. En plus des désagréments physiques, les conséquences psychologiques sont réelles. Bien que certains acceptent la situation sans soucis, d’autres ont du mal à passer le cap.

Démystifier l’andropause

L’andropause s’installe sur un plus long terme que la ménopause. Par conséquent, on sait que les hormones sexuelles commencent à diminuer dès 40 ans chez les hommes. Il est difficile d’en tirer les conséquences et de cerner les vrais symptômes de l’andropause. En effet, entre la fatigue et les éventuels troubles urologiques qui ne sont pas spécifiques, il n’est pas aisé de faire la part des choses.

Bannière 728x90
Vos amis aimeraient sans doute être au courant !

Laisser un commentaire sur "Ménopause et andropause : comprendre vos hormones"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*