Programme national nutrition santé : quelles nouveautés ?

Aliments sains

Le 20 septembre dernier, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a présenté le 4ème volet du Programme National Nutrition Santé (PNNS) lancé en 2001. La nouvelle édition du programme est l’occasion de faire le point sur les dispositifs visant à lutter contre l’obésité, la dénutrition et les inégalités sociales en termes de santé, à l’image du Nutri-Score. Le 4ème PNNS propose également de nouvelles pistes d’actions pour améliorer l’état de santé des individus grâce à la nutrition.

Les objectifs du nouveau PNNS

L’objectif général du programme reste le même : faire en sorte que la population française reste en bonne santé grâce à l’adoption de bonnes habitudes nutritionnelles. Dans le cadre de ce plan, la nutrition apparaît comme une priorité de santé publique et désigne l’équilibre entre les apports alimentaires et les dépenses physiques. Une bonne nutrition étant un élément important de protection de la santé.

Un certain nombre d’objectifs ont été atteints en dix-huit ans, notamment la réduction du nombre d’enfants en situation d’obésité ou de surpoids ou la croissance de la consommation de fruits et légumes chez la population adulte. Mais la santé et la nutrition restent des domaines marqués par des inégalités sociales de plus en plus fortes.

Le plan nutrition santé 2019 met donc à l’honneur la lutte contre les inégalités territoriales et sociales et définit de nouveaux objectifs ambitieux : stabilisation du surpoids chez les adultes, réduction globale de l’obésité à hauteur de 15%, diminution de 20% de l’obésité et du surpoids chez les enfants, abaissement d’au moins 30% de la dénutrition chez les personnes de plus de 80 ans.

Les mesures phares

Le nouveau programme propose plusieurs pistes d’actions : organisation d’une semaine de la dénutrition, prescription médicale d’une activité physique, développement de la recherche ou encore évolution des modalités de prise en charges des individus en surpoids. Au total, le texte propose 55 mesures pour l’amélioration de l’écosystème alimentaire et physique. À ce titre, des axes de travail sont prévus avec les professionnels de l’agroalimentaire pour diminuer les apports en sel, sucres et graisses et augmenter le volume de fibres dans les aliments. Une mise en valeur des initiatives locales est également attendue.

Autre axe important du nouveau PNNS : l’éducation à l’alimentation. Les mesures d’éducation alimentaires seront mises en œuvre de la maternelle jusqu’au lycée au travers de campagnes de communication et d’une mise à jour des recommandations du site manger-bouger.fr.

Le déploiement du Nutri-Score

Le Nutri-Score est une initiative mise en place en 2016 permettant aux consommateurs, grâce à un code se basant sur des lettres et des couleurs, d’évaluer la qualité nutritionnelle d’un aliment et de les aider à bien choisir leur alimentation. Le nouveau programme nutrition santé prévoit de développer encore plus le Nutri-Score, notamment dans le cadre de la restauration collective. En effet, selon une enquête présentée par le ministère de la Santé, le dispositif est apprécié par une majorité de la population.

Les applications en lignes et les logos figurant sur les étiquettes sont de plus en plus utilisés par les Français. 9 personnes sur 10 en France sont même pour que l’utilisation du Nutri-Score devienne obligatoire.

Bannière 728x90
Vos amis aimeraient sans doute être au courant !

Laisser un commentaire sur "Programme national nutrition santé : quelles nouveautés ?"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*