Le prix d’un médicament multiplié par 55 pour réaliser de bons bénéfices

Boite de Daraprim, le médicament augmenté aux Etats-Unis

C’est la polémique qui fait rage depuis le début de semaine aux Etats-Unis, où le prix d’un médicament a été augmenté par 55 afin de permettre à l’entreprise qui le fabrique de réaliser de bons bénéfices. Le comprimé est ainsi passé de 13,5 à 750 dollars, alors que le coût de production n’est que de 1 dollar !

Alors que les grandes compagnies pharmaceutiques bénéficient d’allègements fiscaux de plusieurs milliards de dollars aux Etats-Unis chaque année, certaines ne se privent pas de faire toujours plus de bénéfices, au détriment des malades et compagnies d’assurances. C’est le cas de la société Turing Pharmaceuticals qui vient de racheter les droits sur la molécule pyriméthamine (luttant contre le paludisme ou la toxoplasmose) et qui a décidé immédiatement d’en augmenter le prix de 5 500%. Ce médicament figure d’ailleurs dans la liste des médicaments essentiels de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), mais peu importe quand il s’agit d’argent.

Faire de bons bénéfices, mais pas ridiculement élevés

Le PDG de cette entreprise, Martin Shkreli, à donc décidé de réaliser plus de bons bénéfices sur cette molécule, faisant exploser le prix du comprimé de Daraprim de 13,5 dollars à 750, alors que le coût de production est seulement de 1 dollar. D’après lui, cette hausse n’est pas excessive et l’entreprise, qui en exploitait la vente auparavant, donnait presque ce médicament (130% de marge tout de même).

Il a ajouté aussi, lors d’une interview à la télévision américaine, que le prix restait en bas de l’échelle en ce qui concerne les médicaments pour les maladies orphelines et qu’ils n’étaient pas les premiers fabricants à augmenter le prix de leurs médicaments. « On a augmenté le prix de façon à faire de bons bénéfices, mais pas des bénéfices ridiculement élevés », a t-il déclaré avant d’oser affirmer que « Si une société vendait une Aston Martin au prix d’une bicyclette, que nous rachetions cette société, puis que nous pratiquions les prix de Toyota, je ne crois pas que ce cela serait un crime ».

Une annonce qui a fait grand bruit !

A peine le prix de cette molécule était-il annoncé multiplié par 55 que la polémique s’est répandue comme une traînée de poudre. Hillary Clinton, candidate démocrate à la Maison-Blanche, a d’ailleurs déclaré que les lois devaient changer, qu’un plafond devait être mis en place pour les médicaments non-pris en charge par les assurances et s’est dite ouverte à l’importation de médicaments étrangers du moment qu’ils respectent les normes américaines.

De son côté, le PDG de Turing Pharmaceuticals, a annoncé, suite au tollé de son augmentation abusive, que le prix de cette molécule allait être revu à la baisse suite à la colère ressentie par les américains. Toutefois, il n’a pas précisé de quelle nature allait être la baisse et quand on voit comment les prix ont explosé, on imagine aisément que ce sera ridiculement bas…

Vos amis aimeraient sans doute être au courant !
Soyez le premier à donner votre avis sur "Le prix d’un médicament multiplié par 55 pour réaliser de bons bénéfices"

Poster un commentaire

Votre adresse email restera secrète


*