Le métier de sage-femme, une diversité des missions

Les différentes missions du métier de sage-femme

Les missions de sage-femme ne se résument pas au simple suivi de la grossesse et à l’accouchement. D’après le ministère de la Santé, le métier de sage-femme est beaucoup plus large qu’il n’y paraît. Une sage-femme peut en effet désormais pratiquer l’interruption volontaire de grossesse et la vaccination de la femme et du nouveau-né. La loi de la modernisation du système de santé n’est pas étrangère à cela.

La campagne du ministère de la santé pour informer le grand public

Le ministère de la Santé a lancé en juin de l’année 2016 une campagne relative au métier de sage-femme. Il s’agissait d’informer le grand public de la diversité du métier de sage-femme. L’accroche était la suivante : « 6 bonnes raisons de consulter une sage-femme ». Ainsi, les femmes étaient informées qu’elles pouvaient consulter une sage-femme non seulement pour suivre leur grossesse mais également pour, par exemple, vacciner l’ensemble de leur entourage, y compris le nouveau-né.

Les femmes pouvaient même avoir recours à l’IVG simplement en prenant rendez-vous avec une sage-femme. Enfin, la prévention des addictions… voilà un autre thème que les sages-femmes pratiquent. Les femmes qui se sentent concernées par ce problème d’addiction peuvent en parler avec leur sage-femme.

Un métier pluri-disciplinaires

Le métier de sage-femme est passionnant. Différentes qualités sont d’ailleurs requises pour pratiquer cette profession. En France, environ 80 % des accouchements sont pratiqués par ces professionnels de la santé. Ceux-ci possèdent de solides compétences médicales, ce qui leur permet de prendre en charge d’une manière plus générale la santé des femmes ainsi que de les orienter vers un praticien si le besoin se fait sentir. Les sages-femmes peuvent, par exemple, dépister des maladies rares chez le nouveau-né. Elles sont également en mesure de vérifier l’audition de ce dernier.

La femme et le couple sont accompagnés durant toute la grossesse par la sage-femme. Celle-ci propose un entretien prénatal au premier trimestre ainsi que des séances de préparation à la naissance du bébé et à la venue au monde du nouveau-né. L’examen postnatal et la rééducation périnéale font également parti des compétences requises pour être sage-femme, à l’image de Claudie Le Hir-Quéro. Toutefois, les femmes enceintes ne sont pas les seules à pouvoir consulter une sage-femme. Pour toutes questions sur la contraception, la sexualité ou encore les IST, il est possible de consulter ces professionnels de la santé.

Vos amis aimeraient sans doute être au courant !
Soyez le premier à donner votre avis sur "Le métier de sage-femme, une diversité des missions"

Poster un commentaire

Votre adresse email restera secrète


*