Comment interpréter une analyse sanguine ?

Analyse sanguine

Il vous arrive sûrement de faire régulièrement des bilans sanguins, mais savez-vous lire les résultats de cette prise de sang ? La prise de sang peut permettre de diagnostiquer une maladie ou d’identifier une quelconque carence, pour les sportifs elle permet également de dépister la présence d’éléments dopants. Voyons en détail comment lire une analyse sanguine.

La prise de sang en détail

Le sang est composé du liquide appelé plasma dans lequel on trouve principalement les globules rouges et blancs ainsi que les plaquettes et d’autres substances. Grâce à une hématologie on peut faire l’analyse des cellules qui composent le sang et de sa composition. Il existe tout un tas d’examens médicaux permettant de faire un bilan sanguin, le principal est l’hémogramme ou Numération Formule Sanguine.

Le rôle du sang dans l’organisme

Le sang a un rôle indispensable dans la vie et le fonctionnement du corps humain. Les globules rouges permettent de transporter l’oxygène jusqu’aux organes grâce à l’hémoglobine contenue dans le sang. Les globules blancs quant à eux, protègent le corps contre les infections, ils ont un rôle de protection de l’organisme. Enfin, les plaquettes jouent un rôle primordial lors de la coagulation, au moment où l’on se blesse par exemple. Elles comblent les tissus abimés lorsque l’on se coupe ou que l’on s’égratigne. Elles interviennent juste après la blessure pour aider le sang à se coaguler et à réparer le tissu endommagé.

L’hémogramme ou Numération Formule Sanguine (NFS)

L’hémogramme également connu sous le sigle NFS représente l’examen médical qui précise les taux de composition du sang. Le NFS permet de mettre en évidence la présence des globules rouges, des globules blancs et des plaquettes.

Grâce à l’hémogramme, il est possible de déceler de nombreuses pathologies telles que l’anémie, le problème de coagulation, ou les infections virales, etc. Pour préparer un hémogramme, il n’est pas nécessaire d’être à jeun. Dans un hémogramme on relève les données suivantes :

  • Hématies : qui correspond au nombre de globules rouges par volume de sang (en millions/mm3). Elles permettent transporter l’oxygène dans le sang jusqu’aux muscles. Lorsque la valeur est basse, cela peut provoquer des fatigues car le corps n’est pas suffisamment oxygéné.
  • Hémoglobine (en g/100 ml) : cet élément permet aux globules rouges de transporter l’oxygène. Une valeur haute, est signe de bonne oxygénation.
  • Hématocrite (en %): ce taux correspond au volume de globules rouges dans le sang. Un pourcentage élevé est signe d’une bonne oxygénation de l’organisme.
  • Volume Globulaire Moyen VGM (en µm3) : correspond à la taille moyenne des globules rouges. La valeur du VGM va influer sur la qualité de la circulation sanguine.
  • TCMH (en pg) : c’est la Teneur Corpusculaire Moyenne en hémoglobine. Cette valeur représente la masse en picogramme d’hémoglobine présente dans un seul globule rouge.
  • CCMH (en %) : c’est la Concentration Corpusculaire Moyenne en Hémoglobine. Cette valeur représente le pourcentage d’hémoglobine présente dans un seul globule rouge.
  • Plaquettes (en millions/mm3): elles permettent la coagulation du sang. Lorsque la valeur est élevée cela peut venir d’une infection ou d’une inflammation.
  • Leucocytes (en /mm3x1000) :c’est le nombre de globules blancs présents dans le sang.
  • Réticulocytes (en %) : représentent le pourcentage de jeunes globules rouges produits par la moelle osseuse qui sont envoyés dans le sang.

Comment interpréter ces différentes valeurs

Dès que l’on a le bilan hémogramme sous les yeux, on constate une multitude de lignes et de colonnes dans lesquelles sont inscrites différentes valeurs (valeurs minimales ou maximales attendues et les valeurs mesurées). Les résultats diffèrent en fonction de la personne, en effets les valeurs attendues pour un enfant de 3 à 10 ans ne seront pas les mêmes que pour une femme ou pour un homme. Mais que signifient une hausse ou une baisse des globules rouges ou des globules blancs ?

Bannière 728x90
  • La diminution du nombre de globules rouges associé à une baisse du taux d’hémoglobine peut révéler une anémie provenant de la moelle osseuse, un cancer, une leucémie, une hémolyse, une hémorragie, d’un manque en fer, etc.
  • La hausse du nombre de globules rouges peut révéler la maladie de Vaquez, une polyglobulie réactionnelle, etc.
  • La diminution du nombres de globules blancs peut révéler une insuffisance médullaire, une infection virale ou parasitaire, une intoxication lors de la prise de médicaments, certains cancers et leucémies, etc.
  • La hausse du nombres de globules blancs peut signifier un syndrome inflammatoire, une nécrose tissulaire, un cancer ou une leucémie, une réaction allergique aux médicaments, etc.
  • La diminution du nombre de plaquettes s’appelle une thrombopénie. Cette baisse peut avoir plusieurs origines telles que : les troubles immunitaires, la coagulation intravasculaire, la destruction des plaquettes après plusieurs transfusions, les atteintes virales, etc.
  • L’augmentation du nombre de plaquettes (thrombocytose) peut avoir comme origine, une maladie infectieuse, une intervention chirurgicale, une maladie inflammatoire, le stress répété, une brûlure grave, la cirrhose, etc.

Les autres analyses sanguines

Le bilan Inflammatoire

À ce bilan peut correspondre deux examens celui de la vitesse de sédimentation et du taux de protéine C-réactive (CRP). Ils permettent de mettre en évidence une pathologie inflammatoire ou une éventuelle infection.

Le bilan lipidique

Il permet de détecter l’excès de gras ou de lipides dans le sang pouvant être à l’origine d’une maladie cardiovasculaire. Le bilan est composé de deux mesures qui sont le cholestérol et les triglycérides.

Le bilan rénal

Ce bilan permet de vérifier le bon fonctionnement des reins. C’est un bilan régulier pour les personnes souffrant de diabète et les personnes âgées. Ce bilan comprend plusieurs éléments qui sont la créatinine sanguine, le débit de filtration glomérulaire (DFG).

Vos amis aimeraient sans doute être au courant !

Laisser un commentaire sur "Comment interpréter une analyse sanguine ?"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*