Aponévrosite plantaire : comment soulager des douleurs au talon ?

Douleurs au talon

L’aponévrose plantaire, ou fascia plantaire, est une membrane fibreuse qui protège le tendon qui relie le talon aux orteils. Son inflammation, l’aponévrosite ou fasciite plantaire, peut être très douloureuse et mener à l’apparition d’une épine calcanéenne, aussi appelée épine de Lenoir, une excroissance osseuse gênante au talon. Il est donc important de savoir gérer rapidement une aponévrosite plantaire.

Comment une aponévrosite plantaire apparaît-elle ?

Comme toutes les inflammations des tendons et des muscles du corps humain, l’aponévrosite plantaire a de nombreux facteurs de risques et de nombreux comportements aggravants. Les connaître est sans doute encore plus important que de connaître les astuces qui permettent de soulager l’inflammation, car mieux vaut prévenir que guérir.

Comme beaucoup d’inflammations, la fasciite plantaire est due à une stimulation trop importante du talon. On peut donc relier son apparition à beaucoup d’activités sportives traumatisantes pour les pieds, comme la course, l’athlétisme, le basket, le ski, etc. Les chocs répétés sur le talon sont à proscrire en cas d’apparition de fasciite plantaire et un repos forcé est immédiatement prescrit.

Cependant, il ne faut pas croire que le sport est la seule cause d’aponévrosite plantaire possible et que le repos est la solution à tous vos problèmes. L’obésité est un facteur de risque important puisque le talon souffre du poids important qu’il doit soutenir à chaque pas. Enfin, porter des semelles trop dures ou devoir rester debout trop longtemps sur une surface trop dure pendant de longues périodes sont également des facteurs de risques importants.

Comment réduire les douleurs liées à une inflammation du talon ?

Une inflammation du talon est particulièrement gênante parce qu’elle empêche de marcher, mais elle n’est pas plus dangereuse ou douloureuse que n’importe quelle autre tendinite ou inflammation musculaire. Elle réagira donc très bien aux massages et beaucoup de personnes qui en sont atteintes se rendent régulièrement dans un salon de massage. La réflexologie plantaire peut même empêcher la réapparition de l’aponévrosite plantaire si elle est pratiquée régulièrement.

En revanche, si vous n’avez pas les moyens, ou pas le temps, de vous rendre plusieurs fois par semaine dans un salon de massage, vous pouvez également vous masser vous-même les pieds. Vous pouvez utiliser une balle de massage, avec ou sans picots, et la faire rouler avec votre pied. Une simple bouteille d’eau pourra également faire l’affaire dans un premier temps. Puis, vous pouvez aussi vous passer un glaçon sur le talon pour calmer l’inflammation en cas de crise aiguë.

Enfin, les étirements du pied ont également prouvé leur efficacité. Vous pouvez les faire en étirant vos orteils avec vos mains et en multipliant les mouvements qui vous soulagent. Vous pouvez également vous asseoir sur une chaise et vous hisser plusieurs fois de suite sur la pointe de vos pieds. Attention tout de même à ne pas forcer pour ne pas augmenter la douleur.

Qu’est-ce qu’une épine calcanéenne, ou épine de Lenoir ?

L’épine calcanéenne, ou épine de Lenoir est une réaction directe du corps à la fasciite plantaire. Comme l’inflammation de l’aponévrose et du tendon augmente la pression exercée sur l’os du talon (le calcanéum), celui-ci finit par produire une excroissance osseuse que l’on appelle épine de Lenoir, épine calcanéenne ou exostose calcanéenne.

Comme cette exostose calcanéenne se forme toujours à l’endroit où le tendon rejoint le talon et que c’est également l’endroit où l’inflammation se fait le plus douloureusement sentir, on a longtemps considéré que l’épine de Lenoir était responsable de la douleur. D’ailleurs, certaines de ces épines sont si importantes que l’on peut les sentir en passant simplement son doigt sur le talon.

Malgré tout, la médecine sait désormais que l’excroissance n’est pas à l’origine de la douleur et qu’elle n’en est qu’une conséquence. Dans certains cas où elle est trop importante, les médecins opèrent pour l’exciser, mais c’est assez rare. Dans la plupart des cas, l’épine de Lenoir reste après que l’inflammation a été soignée et ne gêne pas du tout.

Est-il possible de soigner une fasciite plantaire ?

La fasciite plantaire n’a aucune conséquence véritablement fâcheuse. Outre les importantes douleurs qu’elle peut provoquer, ce n’est pas une pathologie dangereuse. En revanche, il vaut mieux la prendre en charge rapidement pour éviter qu’elle ne provoque une épine calcanéenne trop importante qui nécessiterait ensuite une opération.

Bannière 728x90

L’opération a beau être mineure et sans réel danger, elle provoque plusieurs jours d’immobilisation et de douleurs postopératoires handicapantes. Malheureusement, il n’existe pas vraiment de traitement contre l’aponévrosite plantaire. En tout cas, il n’existe aucun traitement médicamenteux qu’il suffirait de prescrire pour régler le problème.

Si vous en souffrez, il ne sert pas à grand-chose de vous ruiner en crèmes contre les tendinites, car c’est la membrane autour du tendon, l’aponévrose, qui souffre. La seule chose à faire, c’est donc d’utiliser les quelques astuces pour soulager la douleur et de se reposer. Prenez bien connaissance de tous les facteurs de risque pour les limiter au maximum. Si vous faites attention, l’inflammation disparaîtra en une semaine à peine et ne reviendra jamais.

Vos amis aimeraient sans doute être au courant !

Laisser un commentaire sur "Aponévrosite plantaire : comment soulager des douleurs au talon ?"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*