Syndrome éolien : doit-on s’inquiéter des éoliennes ?

Des éoliennes en fonctionnement en pause longue

En France, on comptait plus de 7000 éoliennes en 2018, et dans le cadre de la transition énergétique, leur nombre devrait doubler d’ici 2030. Toutefois, leur implantation près d’habitations ou d’espaces naturels protégés est sujette à des tensions. Certains riverains de champs d’éoliennes se sont constitués en associations un peu partout dans le pays pour mener à bien leur combat. Leur constat est simple : ils souffriraient du syndrome éolien, à l’origine de plusieurs symptômes. Qu’en disent les recherches scientifiques ?

Quels sont les symptômes du syndrome éolien ?

La notion de “syndrome éolien” a été inventée en 2009 par la chercheuse américaine Docteur Nina Pierpont.

D’après la chercheuse, les souffrances sont réelles et les symptômes peuvent être variés :

  • nausées,
  • migraines,
  • anxiété,
  • acouphènes,
  • troubles de la vue, etc.

Même s’il a été confirmé par diverses études scientifiques que ces souffrances sont bien réelles, l’existence d’un lien de causalité entre des éoliennes en fonctionnement et les symptômes n’est pas encore établi.

Les infrasons mis en cause par ceux qui souffrent

Les personnes connaissant ces symptômes affirment qu’ils sont causés par les infrasons émis par les éoliennes. Pourtant, l’être humain ne peut percevoir des infrasons qu’à de très forts niveaux. Etant donné que les parcs éoliens doivent se situer à au moins 500 mètres des habitations, ces infrasons ne dépassent pas les seuils d’audibilité. Pourtant, d’après différents témoignages que nous avons pu recueillir, ces personnes affirment entendre de basses fréquences au quotidien dans leurs habitations. L’Académie Nationale de Médecine estime toutefois que les infrasons émis par les éoliennes peuvent “raisonnablement être mis hors de cause”. Cela ne confirme rien et seul l’avenir pourra nous affirmer si les infrasons sont ou non en cause.

Ainsi, la gêne liée au bruit audible concerne surtout les fréquences supérieures à 50 Hz, perçues par les riverains de parcs éoliens.

Il faudra donc attendre que des chercheurs se penchent davantage sur l’existence ou non d’un lien de causalité entre les parcs éoliens et les symptômes du syndrome éolien pour en savoir plus. Reste qu’aujourd’hui, outre les témoignages recueillis par la rédaction, on trouve de nombreuses personnes se plaignant de ce syndrome un peu partout sur Internet et dans de nombreux pays. Une affaire à suivre !

Infographie des décibels émis par différentes sources

Barème sources bruit décibels

Bannière 728x90
Vos amis aimeraient sans doute être au courant !

Laisser un commentaire sur "Syndrome éolien : doit-on s’inquiéter des éoliennes ?"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*