La stase stercorale, un problème de transit à traiter sans attendre




La stercorale désigne un problème de transit particulièrement douloureux et problématique. C’est un stade grave de la constipation et ceux qui en souffrent ne peuvent plus aller à la selle. Les matières fécales sont bloquées dans le gros intestin, ce qui provoque douleurs et inconfort. Il faut apprendre à reconnaître les premiers symptômes rapidement pour soigner la stase stercorale plus facilement.

Ventre gonflé douloureux et mal de dos : les symptômes de la stase stercorale

La stase stercorale est un stade avancé et problématique de la constipation. Le premier symptôme, c’est donc celui de souffrir de constipation. Ce problème de transit est très répandu et il n’est bien souvent pas grave. Il suffit de modifier légèrement son alimentation et de consommer plus de fibres pour régler le problème en quelques jours. La constipation est donc un symptôme de la stase stercorale, mais elle ne suffit pas à poser ce diagnostic.

En plus de la constipation, la stase stercorale se manifeste par des douleurs abdominales importantes. Le ventre est gonflé et douloureux. La douleur est continue, mais elle s’intensifie quand on palpe la zone du gros intestin. La stase stercorale provoque également des gaz importants chez de nombreux patients. Ces douleurs aux gros intestins peuvent même irradier jusque dans le dos et provoquer une douleur totale de la zone, à l’avant comme à l’arrière.

Enfin, dans les cas les plus graves d’une stase stercorale, les patients atteints commencent à perdre du poids. Le transit est à l’arrêt, ce qui provoque une perte d’appétit et empêche les intestins de récupérer l’énergie et les nutriments des aliments. Généralement, ce problème s’accompagne de selles très rares, très sèches et parfois même contenant du sang. Il faut réagir rapidement dans ce cas-là.

Colique et nausée sont-elles compatibles avec une stase stercorale ?

Les coliques sont des douleurs dues aux spasmes de contraction des organes creux comme les intestins. Elles peuvent provoquer des nausées, des vomissements et l’apparition de sang dans les urines. Les coliques sont aussi la source de douleurs très intenses dans les reins et les organes génitaux.

Il n’est pas rare que les patients atteints de stase stercorale pensent subir des crises de coliques. Les deux phénomènes sont liés à l’hygiène de vie et les patients souffrant de coliques ont plus de chance de souffrir de stase stercorale. Il est même possible de souffrir des deux en même temps, tout comme il est possible que la stase stercorale provoque elle-même des nausées et des vomissements.

Il ne faut donc pas se précipiter vers un auto-diagnostic et une auto-médication potentiellement malheureuse. Consultez votre médecin avant toute chose pour vous assurer de réagir correctement au problème que vous rencontrez. Il serait vraiment dommage, pour votre santé et vos douleurs, de traiter inutilement une colique néphrétique qui s’avérera être une stase stercorale.

Les causes de la stase stercorale

Les causes de la stase stercorale peuvent être nombreuses. On les trie généralement en deux catégories distinctes :

  • l’hygiène de vie
  • les dysfonctionnements physiologiques

La première catégorie est la plus courante, mais aussi la plus facile à soigner. Quand l’hygiène de vie est à l’origine d’une stase stercorale, les patients ont à peu près tous les mêmes comportements. Ils font trop peu d’activité physique, ils mangent trop de viande et ils ne consomment pas assez de fibre. Enfin, la cigarette et la consommation fréquente d’alcool sont aussi des facteurs aggravant qu’il ne faut surtout pas négliger.

La seconde catégorie est plus problématique, car ces dysfonctionnements physiologiques peuvent apparaître sans que la raison ne soit évidente. Le diagnostic final nécessite un travail d’enquête et il n’y a parfois pas de traitement disponible. Parmi ces dysfonctionnements physiologiques, les trois plus répandus sont :

  • L’infection du rectum : la plus facile à traiter, elle empêche le rectum de relâcher les matières fécales.
  • L’atonie du colon : un relâchement de cet intestin empêche les selles de finir leur parcours et provoque une stase stercorale.
  • Les sphincters striés de l’anus : le dysfonctionnement entraîne parfois (assez rarement) un problème de stase stercorale.

Comment traiter la stase stercorale ?

Le traitement d’une stase stercorale ne peut se faire qu’après consultation d’un médecin. Dans les cas les plus difficiles, il conseillera la prise d’huile de paraffine ou de laxatifs. Néanmoins, il faut absolument éviter de vous auto-médicamenter. Si vous souffrez d’un autre problème, ayant provoqué la stase ou non, la prise de laxatifs pourrait l’aggraver grandement.

Enfin, dans les cas les moins graves et dans les stases stercorales traitées rapidement, votre médecin vous conseillera simplement un régime plus adapté.

Comment prévenir une stase stercorale ?

La meilleure manière de prévenir l’apparition d’une stase stercorale et de la constipation en général, c’est d’améliorer son hygiène de vie. Commencez donc par réduire votre consommation de produits laitiers et de viande. Augmentez beaucoup votre apport en fibre (légumes et légumes verts surtout) et mangez le plus possible d’aliments crus ou simplement cuits à la vapeur. Avec une diète extrême, vous pouvez mettre fin à la constipation en à peine plus d’une journée.

En dehors de l’alimentation, la question de l’activité physique est très importante. Elle permet de stimuler le transit et participe à sa régulation. Elle vous pousse aussi à boire plus d’eau. Or, les patients atteints de stase stercorale sont souvent déshydratés au quotidien. Boire suffisamment d’eau chaque jour peut faire des miracles sur votre transit.

Enfin, il est absolument essentiel de ne pas se retenir d’aller à la selle. La stase stercorale peut-être provoquée par une stagnation volontaire des selles. À force de vous retenir d’aller aux toilettes, les selles s’accumulent et provoquent le relâchement du colon. Vous ne parvenez ensuite plus à les évacuer. Aller à la selle au moins une fois par jour est une habitude saine à prendre.

Que manger en cas de stase stercorale ?

Si vous êtes atteint de stase stercorale, il est déjà trop tard pour la prévenir. Si le développement de la stase est encore à ses premiers stades, votre médecin vous a sans doute conseillé d’adapter simplement votre régime. Dans ce cas-là, il vous a conseillé de favoriser ces aliments :

  • Eau minérale riche en magnésium
  • Fruits (autant que vous le souhaitez)
  • Légumes verts riches en fibre
  • Céréales complètes (et uniquement complètes)
  • Légumineuses

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Derniers articles