Quelle mutuelle choisir quand on est fonctionnaire ?

Depuis la création de la fonction publique, les travailleurs qui correspondent au régime des fonctionnaires ont toujours eu un statut différent de celui des travailleurs du privé. Néanmoins, ils ont quand même tout intérêt à souscrire à une mutuelle. D’ailleurs, la loi obligeant les entreprises à proposer une mutuelle à leurs employés ne s’applique pas à la fonction publique. Alors, comment choisir sa mutuelle ?

Se tourner vers une mutuelle spécialisée

Un fonctionnaire a deux choix en matière de mutuelle santé. Soit il accepte la mutuelle qui est proposée par son employeur, soit il y renonce et choisit une mutuelle personnelle. La mutuelle proposée par l’employeur n’est pas obligatoire et le fonctionnaire n’a pas l’obligation de prendre une mutuelle personnelle. Néanmoins, c’est fortement conseillé.

Dans tous les cas, il est important que la mutuelle corresponde aux besoins spécifiques de l’employé et de sa profession. Certains métiers sont plus dangereux pour la santé que d’autres et tous les types de travail impliquent des problèmes et des pathologies sur le long terme qu’il faut prendre en compte. La mutuelle des forces de sécurité, par exemple, va mieux couvrir les accidents du travail et les blessures physiques.

Les différents types de fonctionnaires

Il est également important de connaître précisément la position que l’on occupe dans la fonction publique et la caisse de l’Assurance maladie qui est responsable du remboursement de nos soins. Un fonctionnaire non titulaire, un fonctionnaire des hôpitaux, un fonctionnaire de l’État ou un fonctionnaire territorial n’aura pas le droit aux mêmes remboursements de la part de la Sécurité sociale.

Il faut donc choisir sa mutuelle en ayant en tête les droits dont on dispose auprès de la Sécurité sociale afin d’être sûr de prendre la mutuelle qui comble le plus de vides laissés par l’Assurance maladie. À l’inverse, il serait dommage de payer pour une mutuelle qui n’apporte aucun bénéfice particulier par rapport à la couverture universelle.

Les différents types de mutuelles pour les fonctionnaires

Les fonctionnaires représentent une partie très importante des travailleurs en France. Beaucoup de mutuelles se sont donc spécialisées dans un domaine bien particulier de la fonction publique afin de couvrir le plus efficacement les besoins d’une profession en particulier. C’est le cas de la MGEN qui s’est presque exclusivement tournée vers les fonctionnaires de l’Éducation nationale.

La liste des mutuelles spécialisées est longue et facile à trouver sur Internet, mais il y en a une qui est trop souvent oubliée, c’est celle dédiée aux fonctionnaires expatriés (MAEE). Elle permet de prendre en charge les soins médicaux des fonctionnaires français qui sont envoyés à l’étranger pour travailler. C’est donc une couverture très pratique dans ce cas-là.

Recevoir des aides pour payer sa mutuelle

Quand on est fonctionnaire, une loi de novembre 2011 permet aux collectivités territoriales et à leurs établissements publics de participer au financement de la mutuelle des fonctionnaires, qu’ils soient titulaires ou contractuels. Souvent, ces aides sont proposées quand le fonctionnaire prend ses fonctions pour la première fois. La collectivité met en compétition sa précédente mutuelle et lui propose un contrat identique en prenant en charge une partie des frais.

Bannière 728x90

Sinon, il est également possible de profiter de ces aides en souscrivant à une mutuelle santé labellisée par l’État. Elles ne sont pas très nombreuses, mais c’est l’unique occasion pour un fonctionnaire de demander lui-même des aides à son employeur afin de l’aider à financer sa mutuelle. C’est d’ailleurs l’existence de ces aides qui a permis à la fonction publique de ne pas être obligée de proposer une mutuelle à chaque employé comme dans les entreprises du secteur privé.

Vos amis aimeraient sans doute être au courant !

Laisser un commentaire sur "Quelle mutuelle choisir quand on est fonctionnaire ?"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*