Brexit : quel avenir pour la CEAM ?

Un drapeau de l'union européenne et une stéthoscope

C’est une information que l’on a un peu tendance à oublier avec la crise sanitaire actuelle mais à partir du 1er février 2021, le Royaume-Uni sera définitivement sorti de l’Union européenne. Si cette sortie n’a que très peu d’impact sur la vie de tous les jours des Français, il y a un aspect qui risque d’être problématique : qu’adviendra-t-il de la CEAM ?

Qu’est-ce que le Brexit ?

Tout d’abord, ce terme est un néologisme entre « Britain » et « Exit » qui désigne le processus de retrait de la Grande-Bretagne de l’Union Européenne. Cette décision a été prise à la suite d’un référendum le 23 juin 2016. Ce jour-là, les Britanniques ont voté à 51.9 % pour une sortie de l’Union Européenne. Après de nombreux aller-retours et négociations avec l’Union européenne et après plusieurs reports consécutifs, le Brexit devrait prendre effet au 1er février 2021 à midi.

Après cette date, le Royaume-Uni sera donc sorti de l’Union européenne. Mais alors, quels sont les conséquences de cette sortie ? Tout d’abord, dans la conjoncture actuelle et selon les experts du Brexit, la population européenne ne verra pas de grands changements avec cette sortie. Une des seules choses qui va changer, c’est notamment lorsque vous ferez des achats en Angleterre ou en Ecosse que vous souhaitez ramener en France, un plafond de 430 euros par personne sera imposé avec certainement des contrôles de douanes plus fréquent.

En revanche, il existe plusieurs flous juridiques que les négociations devraient éclaircir comme la possibilité d’utiliser ou non la Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM) ou en anglais l’European Health Insurance Card (EHIC). Pour l’instant, c’est un flou juridique qui pose de nombreux problèmes aux agences de tourisme et aux expatriés qui bénéficiaient jusque-là d’une protection sociale garantit par l’Europe.

La CEAM : une assurance maladie partout en Europe

Selon le flou juridique actuel, la CEAM est encore utilisable partout sur le territoire britannique. Sur ce point, l’Union Européenne est encore dans l’attente de négociations. Concrètement, la Carte Européenne d’Assurance Maladie est une carte qui peut être utilisée en cas de séjour temporaire sur le territoire d’un Etat membre de l’Union européenne, que cela soit pour des vacances, un séjour professionnel ou bien un séjour linguistique. De plus, c’est une carte individuelle et nominative qui est délivrée gratuitement. Par exemple, si vous allez en famille en Allemagne, chaque participant du voyage doit posséder sa carte d’assurance maladie.

La CEAM garantit un accès direct au système de santé public dans le pays où vous allez résider sans démarche au préalable. Grâce à ce document, vous allez pouvoir prétendre aux soins médicalement nécessaires pendant votre séjour. Par ailleurs, la CEAM garantit aussi la prise en charge des soins pour les maladies chroniques déjà existantes.

Bannière 728x90

 

Vos amis aimeraient sans doute être au courant !

Laisser un commentaire sur "Brexit : quel avenir pour la CEAM ?"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*