Pénurie pharmaceutique : Matignon s’inquiète

Tablettes de médicaments

Ce 19 septembre s’est tenue à Matignon une réunion concernant notre santé. En effet, le Gouvernement s’inquiète du manque de médicaments dont souffre notre pays. Les chiffres sont plutôt alarmants : la pénurie de produits pharmaceutiques a été multipliée par vingt. D’après un sondage, un français sur quatre a déjà fait face à une rupture de stock de son traitement chez son pharmacien de quartier.

Une réunion au sommet

Ce jeudi 19 septembre, le manque de médicaments, qui se fait ressentir en France, a fait parler à Matignon. Le Ministre Edouard Philippe a d’ailleurs organisé à l’Elysée une réunion sur le sujet, afin de résoudre la situation. Une délégation du secteur a été convoquée pour parer à la délocalisation des industries pharmaceutiques.

Alors, que faire en cas de pénurie de médicaments ?

Arriver chez son pharmacien pour récupérer son traitement mensuel ou un produit pharmaceutique dont on aurait un besoin urgent, pour finalement se voir dire que celui-ci n’est pas disponible, n’est jamais très agréable. Le cas peut sembler étrange mais est de plus en plus fréquent. En effet, la France ne fait pas partie des pays prioritaires en terme de distribution de médicaments, et ce du fait de la concurrence de prix à l’échelle européenne.

Il existe des solutions alternatives

Fort heureusement, en cas de délai trop long, il est possible de se tourner vers de nouvelles plateformes de ventes de produits pharmaceutiques et parapharmaceutiques. Avec l’utilisation croissante d’internet, des pharmacies en ligne ont en effet vu le jour. Des sites comme La Santé proposent de nombreux produits en tout genre : médicaments, parapharmacie, hygiène ou médecine naturelle, voire des produits de beauté, les domaines sont très variés. De plus, les prix sont généralement bien plus accessibles que dans les pharmacies locales. Effectivement, ces dernières ont de nombreuses charges à payer, tant au niveau du personnel que des locaux, charges que ne subissent pas les services en ligne.

Les pharmacies restent d’utilité publique

Les plateformes de ce type, si elles s’avèrent extrêmement pratiques et utiles, ne peuvent toutefois pas remplacer nos commerces de proximité sur tous les plans. Certains clients, par exemple les personnes isolées, ont besoin de contact humain, de pouvoir discuter et se familiariser avec leur commerçant. Il est toujours rassurant de disposer également d’un conseil direct quant à nos achats, le domaine de la santé étant particulièrement délicat.

En outre, il faut savoir que certains types de médicaments ne peuvent être vendus que par des pharmaciens. De plus, ces commerces disposent de préparateurs disponibles tous les jours et pouvant préparer les traitements sur demande.

Bannière 728x90
Vos amis aimeraient sans doute être au courant !

Laisser un commentaire sur "Pénurie pharmaceutique : Matignon s’inquiète"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*