Vers un remboursement des séances chez le psychologue ?

Séance chez le psychologue

La souffrance psychologique, qu’elle trouve son origine dans le milieu familial ou professionnel, est très souvent à l’origine de nombreuses autres souffrances, parfois physiques. Tous les médecins et les divers organismes de santé s’accordent à le dire : une meilleure prise en charge de la souffrance psychologique permettrait de réduire considérablement certaines dépenses de santé. C’est en poursuivant cet objectif que trois Caisses de Sécurité Sociale (Morbihan, Haute-Garonne et Bouches-du-Rhône) ont décidé de rembourser les séances chez le psychologue.

Comment se faire rembourser ses séances ?

En France, la Sécurité Sociale ne rembourse pas encore les consultations chez le psychologue. Effectivement, même s’il est diplômé de l’université de psychologie, un psychologue n’est pas considéré comme un médecin, contrairement au psychiatre. À l’inverse du psychiatre donc, le psychologue ne peut pas prescrire de médicaments et ne peut pas éditer de feuilles de soins qui vous permettraient de réclamer un remboursement de votre séance.

Pourtant, il existe actuellement un moyen de se faire rembourser ses séances chez le psychologue. Il vous faut absolument respecter le parcours de soins coordonnés classique en passant d’abord chez votre médecin traitant qui pourra, s’il le juge nécessaire, vous orienter vers une psychothérapie.

Ensuite, il vous faudra consulter un psychologue professionnel exerçant au sein d’un Centre Médico-Psychologique (CMP) ou d’un organisme public.

Ce n’est qu’en respectant ce parcours que vous pourrez obtenir un remboursement de vos séances. Malheureusement, ce parcours ne vous laisse pas l’opportunité de choisir votre psychologue. Impossible donc d’être certain d’être adressé aux meilleurs psychothérapeutes.

De plus, les Centres Médico-Psychologiques sont souvent surchargés et il faudra vous armer de patience avant d’obtenir votre première séance. Par ailleurs, les séances sont souvent plus courtes pour permettre d’accueillir plus de patients.

Désengorger les centres médicaux en remboursant toutes les consultations ?

La souffrance psychologique est souvent à l’origine de nombreux autres maux qui, eux, sont pris en charge par la Sécurité Sociale et lui coûtent très cher chaque année.

C’est pour cette raison que plusieurs Caisses de Sécurité Sociale ont décidé d’expérimenter le remboursement des séances chez le psychologue pendant les trois prochaines années.

Cette expérimentation sera évidemment menée avec l’étroite participation des psychologues volontaires qui accepteront de se faire conventionner et, donc, de faire encadrer les prix de leurs séances.

En revanche, le patient n’aura accès à cette gratuité que si ses consultations chez le psychologue lui auront été prescrites par son médecin traitant. Une fois l’ordonnance obtenue, la première séance sera intégralement remboursée sans que le patient ait à avancer le moindre frais. Le médecin traitant pourra prescrire jusqu’à 20 séances intégralement remboursées.

Diminuer la consommation de médicaments

Avec ce Tiers-Payant intégral qui, s’il fonctionne, sera sans doute généralisé, l’Assurance Maladie espère évidemment diminuer la consommation d’anxiolytiques, d’antidépresseurs et de somnifères.

Cette diminution de la vente de médicaments représentera une économie conséquente pour la Sécurité Sociale, à cause de leur prix évidemment, mais aussi à cause des nombreux effets indésirables qu’ils entraînent : dépendance, insuffisance rénale et dégâts au foie sur le long terme. Autant d’effets secondaires qui coûtent ensuite très cher, financièrement à la Sécurité Sociale et moralement à la société entière.

Enfin, l’Assurance Maladie espère aussi que ces consultations gratuites chez le psychologue permettront de réduire les problèmes de souffrance au travail et donc de diminuer les arrêts-maladies qui leur sont liés. Une autre économie conséquente.

Que notre société se tourne vers les questions de bien-être en essayant de traiter le mal-être par le biais de moyens naturels et non pas seulement médicamenteux est une évolution encourageante qui laisse espérer de nombreuses autres améliorations à l’avenir, comme le développement de l’apprentissage de la méditation à l’école ou la généralisation de la parole comme traitement du mal-être psychologique.

Vos amis aimeraient sans doute être au courant !

Laisser un commentaire sur "Vers un remboursement des séances chez le psychologue ?"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*