Le bol tibétain : quels bienfaits ?

Le son émet une vibration universelle qui se répercute en abondance en nous et autour de nous. Le bol tibétain est utilisé pour aboutir à un processus de guérison. Le but ? Donner la possibilité au corps de se mettre à la bonne fréquence. En effet, il favorise la liaison avec cette vibration. Cette dernière va directement influer sur l’harmonisation de trois éléments primordiaux : la vie, le corps et l’esprit. D’une manière ou d’une autre, le bol tibétain présente de réels bienfaits sur la santé. Zoom sur cette thérapie sonore !

Le bol tibétain, c’est quoi ?

L’existence du traditionnel bol tibétain remonte à plus de 3000 ans. Pendant des siècles, les moines bouddhistes l’utilisaient essentiellement pour :

  • la méditation,
  • la musique cérémonielle religieuse,
  • la thérapie sonore,
  • l’équilibre des chakras.

Certaines familles tibétaines et népalaises s’en servaient aussi comme ustensiles de cuisine, la cuisine faisant partie d’une hygiène de vie au quotidien. Le bol tibétain comporte sept métaux différents liés aux 7 planètes du système solaire:

  • l’argent : la Lune et le lundi
  • le fer : Mars et le mardi
  • le mercure : Mercure et le mercredi
  • l’étain : Jupiter et le jeudi
  • le cuivre : Vénus et le vendredi
  • le plomb : Saturne et le samedi,
  • l’or : le soleil et le dimanche.

Chaque matériau émet son propre son et ses propres vibrations. En raison de sa résonance, on lui a attribué le surnom de « bol chantant ». Le site d’e-commerce qui vous veut du bien : vibratis.fr propose à la vente des bols tibétains forgés de la façon la plus soignée.

Un bol tibétain

Quels sont les bienfaits du bol tibétain ?

Le bol tibétain induit le chemin de la récupération par la circulation de l’énergie dans le corps. Il procure une sensation de bien-être et de relaxation, ce qui constitue la base de la santé physique et mentale.

Quels bienfaits au niveau de la santé physique ?

Le bol tibétain agit particulièrement sur la santé du corps. En effet, il joue plusieurs rôles primordiaux :

  • Il assure une meilleure digestion.
  • Il calme le système nerveux.
  • Il renforce les hormones et le système immunitaire.
  • Il assure une récupération rapide après une blessure ou une maladie.
  • Il régule la tension musculaire ainsi que les douleurs articulaires.
  • Il agit sur les problèmes d’audition et les acouphènes.

Quels bienfaits au niveau de la santé mentale ?

Le bol tibétain présente également des effets bénéfiques sur les déséquilibres mentaux. Certaines études révèlent que l’on peut traiter les problèmes suivants avec un bol chantant :

  • l’état de stress
  • la dépression,
  • la mémoire traumatique et les troubles psychologiques,
  • les tempêtes émotionnelles.

En effet, le bol tibétain favorise la production d’ondes alpha, assurant ainsi une relaxation profonde. Dans cette même optique, il résout aussi les éventuels désordres énergétiques en soi. Le son qu’émet le bol tibétain procure une sensation de bien-être profond. Cela s’explique par le fait qu’il élimine les diverses impulsions à l’origine des émotions dépressives ainsi que des mauvais souvenirs.

Autre point : le bol tibétain purifie l’environnement et coordonne l’espace de vie. Que ce soit dans le cadre des soins ou de la charge énergétique, il constitue un excellent complément à la lithothérapie. Un conseil : durant la thérapie, il faut que le récepteur se laisse emporter sans même attendre que la vibration passe.

Comment utiliser la thérapie sonore par le bol tibétain ?

Les bols tibétains de grande taille doivent être placés sur la table ou sur le sol. Ils nécessitent spécialement un tapis ou un tissu pour éviter les rayures. Les bols tibétains de taille moyenne peuvent être placés à plat, sur la paume de la main non dominante. Pour les plus petits, il est préférable de les placer sur le bout d’un doigt tendu. Dans tous les cas, il est primordial d’éviter de toucher les parois du bol à défaut de réduire la résonance. Étant un véritable instrument de musique, le bol tibétain s’utilise de diverses manières.

Jouer en frappant

Il suffit de frapper le bol tibétain avec une mailloche et d’attendre que le son se dissipe. Bien que cette technique nécessite une formation minimale, c’est la plus facile à maîtriser. C’est la raison pour laquelle cette technique est recommandée aux débutants.

Jouer en frottant

Il est également possible de frotter les bords du bol tibétain avec un maillet. Mais avant tout, il faut veiller à ce que ce dernier maintienne un contact constant avec le métal du bol. La pression et la vitesse de déplacement doivent aussi être constantes. Le choix du type de maillet affecte considérablement le son émis. En effet, si le bois est recouvert de cuir, le son sera plus grave. Il est aussi important de noter que plus le bol est lourd, plus le maillet doit afficher un poids d’environ 1,5 kg. Si le son émis ressemble à un désordre ou à un grincement dur, cela signifie que vous êtes en avance dans les ondes sonores se propageant sur le côté du bol. De cette manière, il est préférable de ralentir le mouvement et de corriger l’angle entre le maillet et le bord.

Bannière 728x90

Il est également possible de frapper légèrement le maillet sur le bol dans un premier temps. Avant que le son ne disparaisse, essayez d’attraper l’onde sonore et de l’apprivoiser, puis amplifiez-la avec un maillet.

Un bol tibétain

Jouer en intensifiant le son avec la bouche

Aussi appelée « ululement », cette technique s’adresse plutôt aux plus expérimentés. Elle consiste à faire vibrer un bol avec un maillet. On arrête de tourner, puis on baisse le maillet. Ensuite, il faut ouvrir la bouche et déplacer la crête du bol à environ trois centimètres.

La bouche s’ouvrira et se fermera en émettant un son précis. En effet, le son du bol pourra rebondir sur la paroi de la bouche. Le son qui entre et sort de la bouche sans avoir à forcer les cordes vocales procurera une sensation de bien-être.

Jouer en versant de l’eau dans le bol

Cette méthode consiste à remplir le fond du bol tibétain avec environ 3 pouces d’eau sans mouiller les bords. Cela équivaut à environ 8 cm. Une fois cette première étape effectuée, utilisez la technique de friction pour faire chanter le bol. Autrement dit, jouez l’instrument en frottant. Vous verrez que lorsque le son monte, l’eau commencera à bouillir.

Vos amis aimeraient sans doute être au courant !

Laisser un commentaire sur "Le bol tibétain : quels bienfaits ?"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*