Durillon : découvrez les causes, les symptômes et le traitement

Pieds nus sur des galets

Après une activité physique intense ou une longue marche, vous ressentez une douleur au niveau du pied ? Ce peut être un durillon, c’est-à-dire une affectation de la peau bénigne mais gênante, qui nécessite un traitement approprié. Comment reconnaître le durillon ? Quelles en sont les causes et surtout, comment faire pour vous soulager et éviter l’apparition de ce phénomène ? Voici toutes les réponses à vos questions.

Qu’est-ce qu’un durillon ?

Un durillon est une atteinte de la peau, qui apparaît lorsque celle-ci a été soumise à une pression forte ou à des frictions répétées. Généralement, ce sont les pieds qui sont touchés par le durillon, en raison des frottements engendrés par les chaussures. Mais la hanche et les mains peuvent également subir ce genre de désagrément.

Il est très aisé de reconnaître un durillon. Vous constatez que la peau durcit, s’épaissit et devient rugueuse ? Dans ce cas, il s’agit bel et bien de ce phénomène. Généralement, la zone touchée prend une couleur jaunâtre et des rougeurs peuvent apparaître autour de celle-ci. Lorsqu’il est situé sur le pied, le durillon peut causer des douleurs lors de la marche.

Quelles sont les causes du durillon ?

Les frictions, frottements et pressions exercés sur la peau sont à l’origine de l’apparition d’un durillon. Celui-ci peut donc être causé par :

  • Une activité intense et répétée, notamment du type de celles qui entraînent une pression au niveau d’une certaine partie du corps. Nous l’avons vu, le durillon apparaît sur les pieds mais peut aussi toucher les mains, ainsi que les hanches ou les bras.
  • Une sécheresse de la peau : la peau sèche est beaucoup plus sensible et manque d’hydratation. De ce fait, elle devient fragile et lors de frottements minimes, peut développer un durillon. Le port de vêtements protecteurs peut être envisagé, pour éviter ce phénomène.
  • Des chaussures non adaptées : trop petites, trop grandes ou trop serrées, les chaussures causent forcément des frottements et frictions, même après une marche de courte durée. Il est donc essentiel de bien les choisir et de les essayer avant d’acheter, afin de profiter de tout le confort possible.
  • La maigreur : c’est vrai, les durillons ont tendance à apparaître lorsque l’os et la peau sont directement en contact. C’est le cas dans les situations de maigreur, quand la graisse n’est pas suffisante pour limiter les frottements.
  • Certaines activités sportives : les sports connus pour causer des durillons sont le football, la course à pied et la marche. Précisons également que le tennis ou le badminton ne sont pas sans risque. Dans ce cas, c’est le maintien répété de la raquette qui entraîne l’apparition de ce problème de peau. D’ailleurs, n’importe quel athlète est sujet aux durillons.

Comment soulager efficacement un durillon ?

Vous constatez la présence d’un durillon sur une partie de votre corps ? Dans ce cas, il est recommandé de consulter rapidement votre médecin traitant. En effet, celui-ci pourra vous prescrire une pommade ou un traitement à application locale, pour vous soulager. D’autres solutions peuvent être envisagées, comme l’utilisation d’une pierre ponce par exemple. Celle-ci sera appliquée sur une peau humide.

L’application d’une crème hydratante ou d’un cataplasme à base d’aspirine en poudre, de jus de citron et d’eau constitue là encore un remède particulièrement efficace, qui peut être employé en automédication. Un bain de pied au bicarbonate de soude ou l’application d’une compresse de vinaigre sont autant de traitements naturels à mettre en place, avant de consulter un médecin.

Comment prévenir le durillon ?

Comme nous l’avons vu précédemment, il est essentiel de bien choisir ses chaussures pour éviter l’apparition d’un durillon. Celles-ci doivent être à votre taille et ne pas compresser le pied. Le choix de chaussures adaptées est également crucial, dans le cadre de la pratique d’un sport. Aussi, n’hésitez pas à profiter des conseils d’un professionnel, en vous rendant en boutique.

Une bonne hydratation s’avère également nécessaire. Comme nous l’avons vu précédemment, la peau sèche est plus sujette aux durillons qu’un épiderme bien hydraté. Aussi, choisissez une crème adaptée aux besoins de votre peau et appliquez-la quotidiennement, afin de protéger votre épiderme contre les frottements et autres agressions.

Bannière 728x90

Le massage plantaire est aussi une solution à mettre en place, pour éviter l’apparition de ce problème de peau. Retirer les peaux mortes à l’aide d’une râpe ou d’une pierre ponce, se couper les ongles régulièrement sont autant mesures de prévention qui vous aideront à limiter la fréquence des durillons.

Si le problème est fréquent, une consultation chez le podologue doit être envisagée. Ce professionnel de santé peut vous proposer la fabrication d’une semelle orthopédique, parfaite pour limiter les frictions et les frottements. Nous recommandons cette solution aux sportifs qui ne souhaitent pas diminuer la fréquence de leurs entraînements, ou aux personnes qui contractent des durillons dans le cadre de leur profession.

Vos amis aimeraient sans doute être au courant !

Laisser un commentaire sur "Durillon : découvrez les causes, les symptômes et le traitement"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*