Tabac : que se passe-t-il dans mon corps lorsque j’arrête la cigarette ?

Arrêt tabac

Si vous êtes en train de lire cet article, c’est sans doute parce que vous avez décidé d’arrêter de fumer ! En plus d’avoir du courage, il faut une sacrée détermination mentale. Voici quelques points qui vous aideront à franchir le cap afin de comprendre les bienfaits que votre résolution peut avoir sur votre corps.

Apparition des premiers effets

Contrairement à ce que l’on peut croire, les bénéfices de l’arrêt du tabac surviennent très rapidement après l’arrêt de la cigarette. Effectivement, il suffit d’une vingtaine de minutes pour que la pression sanguine et les pulsations du cœur redeviennent normaux. Huit heures plus tard, la quantité de monoxyde de carbone dans le sang réduit de moitié et l’oxygénation des cellules se régularise. Le risque d’infarctus diminue au bout de seulement une journée et les poumons recommencent à respirer en éliminant le mucus et les résidus de fumée. Au bout de deux jours, votre corps ne contient plus de nicotine et vous retrouvez votre goût et votre odorat.

Si vous avez du mal dans un premier temps, vous pouvez toujours vous tourner vers l’alternative de la cigarette électronique qui vous procurera les mêmes sensations tout en sauvegardant les bénéfices de l’arrêt du tabac. Grâce à des arômes et liquides conçues pour répondre à vos goûts, vous retrouverez la sensation tout en appréciant ses vertus gustatives.

Les bronches reprennent vie

La cigarette provoque une irritation du poumon. C’est pour cela qu’une toux se déclenche, pour de nombreux fumeurs, chaque matin au réveil. Durant la période hivernale, il devient de plus en plus compliqué pour les addictes du tabac de se remettre de maladies respiratoires telles que le rhum ou la grippe. Cela entraîne généralement des poursuites néfastes sur l’organisme et une bronchite chronique s’installe 365 jours par an, provoquant une forte toux. Dans certains cas, une insuffisance respiratoire peut apparaître.

Mais lorsqu’on arrête de fumer, les bronches revivent et se nettoient automatiquement. Le processus est très rapide puisque, un à neuf mois après l’arrêt de la cigarette, les cils des bronches repoussent et on est moins essoufflé. Cinq ans après, le risque du cancer du poumon diminue de moitié et dix à quinze ans après, l’espérance de vie redevient identique à celle des personnes n’ayant jamais fumé.

Moins de cigarette mais plus d’appétit !

L’hypothalamus, situé au centre du cerveau, permet de donner des ordres sur les envies du corps. Quand les fumeurs arrêtent la cigarette, le manque de nicotine se fait savoir. Pour combler ce trou, le cerveau va alors envoyer différents signaux et déclencher ainsi la faim, un changement de caractère et même des problèmes de sommeil. Il est important de se faire aider durant cette période afin d’aider notre cerveau face à ce changement.

Vos amis aimeraient sans doute être au courant !
Soyez le premier à donner votre avis sur "Tabac : que se passe-t-il dans mon corps lorsque j’arrête la cigarette ?"

Poster un commentaire

Votre adresse email restera secrète


*