Cigarette électronique et grossesse : quelles recommandations ?

Femme qui tient une cigarette électronique

Bien qu’il soit évident de nos jours que le tabagisme actif et passif pendant la grossesse soient dangereux, qu’en est-il du vapotage ? Nous savons tous que fumer lorsqu’on est enceinte représente un réel danger et des risques de complications (fausse couche précoce, petit poids du bébé, etc). Cependant, a-t-on de nouvelles données concernant les cigarettes électroniques en 2020 ?

Le tabac chez la femme enceinte

Fumer pendant une grossesse expose le fœtus à plusieurs risques : grossesse extra-utérine, fausse couche, accouchement prématuré, etc. Par ailleurs, étant donné que le sang de la mère est plus chargé en monoxyde de carbone, le fœtus est moins oxygéné, ce qui entraîne un retard de croissance et implique qu’à sa naissance, le bébé aura un poids inférieur à la normale. De plus, lors de l’allaitement, il faut savoir que la nicotine passe dans le lait maternel, ce qui peut causer des troubles chez le nourrisson comme :

  • une irritabilité
  • des nausées et vomissements
  • des anomalies de la pression sanguine
  • des arythmies cardiaques
  • des douleurs abdominales

Les femmes enceintes ou souhaitant avoir un bébé cherchent alors des solutions face à leur tabagisme. Depuis la démocratisation de l’e cigarette électronique, le vapotage est parfois adopté par les futures mamans. Néanmoins, est-ce réellement moins dangereux ?

Le principe de précaution

Fin janvier, l’OMS a publié un rapport dans lequel elle indique que la cigarette électronique présente des risques pour les femmes enceintes, car elle aurait de possibles effets sur la santé du fœtus. Cependant, le manque de données concrètes et de recul ne permet pas d’affirmer que le vapotage est vraiment dangereux. C’est pour cela que le principe de précaution est appliqué. Dans le doute, il est préférable de ne pas fumer du tout. Néanmoins, cette option peut-être difficile pour les futures maman qui ont du mal à arrêter le tabac. Le sevrage est souvent compliqué et arrêter de fumer du jour au lendemain peut provoquer un stress qui est aussi néfaste pour le développement du fœtus. Il est donc généralement recommandé de diminuer progressivement sa consommation, si un arrêt brutal est trop anxiogène.

Des données encourageantes

Lors du congrès de la Society for Maternal-Fetal Medicine, une équipe irlandaise a présenté une étude sur le vapotage et la grossesse. Les données portent sur 189 femmes ayant utilisé des cigarettes électroniques pendant leur grossesse. A la naissance, les bébés n’avaient pas de différences avec des autres nouveaux-nés, dont la maman n’était pas fumeuse. Ces résultats nécessitent néanmoins d’être approfondis et une étude menée à une plus grande échelle serait plus réaliste par rapport aux dangers de la cigarette électronique.

Bannière 728x90
Vos amis aimeraient sans doute être au courant !

Laisser un commentaire sur "Cigarette électronique et grossesse : quelles recommandations ?"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*